Indice de masse corporelle (IMC) : tout ce qu'il faut savoir

Grille AGGIR : évaluation de l

Grille AGGIR : évaluation de l'autonomie des personnes âgées

Définitions, concepts et utilisation de la grille AGGIR pour les soignants, ou futurs. On cherche ici à évaluer l'autonomie de la personne âgée afin d'envisager ou non une aide financière pour être soigné correctement.

Définition et concep

Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources : voilà ce que signifie (...)

Faire et surtout... comprendre une glycémie capillaire !

Faire et surtout... comprendre une glycémie capillaire !

Récemment, si vous suivez un tout p'tit peu l'actualité, vous avez entendu parler de projet de loi rendant légale la réalisation de glycémies capillaires par les aides-soignantes. En soi, l'acte technique est simple, même s'il donne parfois du "doigt à retordre" !! Par contre, c'est (...)

Virginia Henderson : qui est cette femme dont le nom hante l

Virginia Henderson : qui est cette femme dont le nom hante l'esprit des infirmiers ? :-)

Parce qu'elle a conçu un système d'évaluation des besoins des patients, Virgina Henderson est très connue. Biographie, histoire, naissance des 14 besoins...

Biographie en bref

Née en 1897, Virgina Henderson a vécu presque 100 ans, décédée en 1996. Il faut croire qu'elle appliquait son concept des 14 (...)

Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles

L'intégrité du matériel, sa date de péremption

Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)

Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

Indice de masse corporelle (IMC) : tout ce qu'il faut savoir Indice de référence dans le milieu médical, l'IMC permet aux professionnels de santé de savoir si un individu souffre de surpoids ou au contraire de maigreur. Ces dernières décennies ont vu exploser le taux de personnes obèses dans les pays industrialisés, à tel point que le gouvernement lance des campagnes de prévention aussi entêtantes que "Mangez 5 fruits et légumes par jour" ou "Ne mange pas trop gras, trop sucré, trop salé". Et auxquelles vous avez envie de répondre : "On A Compris!!!" "On est gourmand mais pas gateaux!!!" :-D

Définition


L'indice de masse corporelle est le résultat d'un calcul simple, permettant de définir si une personne doit perdre ou prendre du poids, ou si son poids est correcte. Il permet d'évaluer la masse corporelle d'un individu, en fonction de sa taille, de son sexe et de son âge, afin d'être le plus juste possible. En effet, on ne peut pas dire à un homme d'1m80 de peser 60 kilos maximum pour être en bonne santé. Par contre une femme de 1m50 qui pèse 60 kilos est en surpoids ! D'où l'utilisation de l'IMC.

Calcul de l'IMC


Une petite formule mathématique à retenir pour tous les soignants et qui est régulièrement demandé aux évalutions des étudiants infirmiers, sur papier comme en stage !
On distingue une formule différente selon l'âge :
IMC = poids/taille²
Exemple : IMC=69/1,72² = 69/2,96 = 23,31
IMC normal : 18 à 25
IMC = maigreur : inférieur à 18
IMC = surpoids : 25 à 30
IMC = obésité : 30 à 40
IMC = obésité morbide ou massive : > à 40

Quand l'infirmier utilise-t-il l'IMC ?


Logiquement, dans la plupart des dossiers établis à l'entrée du patient dans un service hospitalier ou extra-hospitalier, et même à domicile, on calcule son IMC. Tout simplement parce que cela fait partie du rôle propre de l'infirmière de veiller au poids correct du patient. Sous un certain seuil d'IMC, le médecin peut être averti pour qu'il prescrive des compléments hyperprotéinés par exemple. Cela permet de prévenir un état de dénutrition.

IMC trop bas


Si le patient est capable de gérer son alimentation et de la rééquilibrer, l'infirmier discute simplement pour le sensibiliser à son état de maigreur plus ou moins importante. Il essaie d'identifier la cause de cette maigreur : état dépressif, problèmes financiers, maladie qui rend l'alimentation difficile ou qui provoque des troubles digestifs comme les vomissements (anorexie, intolérance alimentaire...)
Si le patient n'est pas autonome en ce sens, l'infirmier met en place un projet de soin sur mesure, en demandant des menus équilibrés et nutritifs. Il communique avec le médecin qui évalue l'état de dénutrition éventuel, et prescrit dans ce cas, des compléments hyperprotéinés. Des examens complémentaires peuvent être demandés afin de comprendre la maigreuret de la corriger en soignant une pathologie digestive ou psy sous-jacente.

IMC trop élevé


Que l'IMC du patient indique un surpoids, une obésité ou une obésité morbide, l'infirmier se doit de proposer une solution adaptée, avec tact. Le sujet est souvent difficile à aborder, de peur de vexer le patient ou de rajouter une difficulté à celles qu'il connaît déjà. Chaque soignant juge au mieux. Si le patient consulte un service spécialisé en chirurgie de l'obésité, a priori le sujet est plus facile à aborder, mais cela ne veut pas dire qu'il n'y a a pas de souffrance ! Le patient peut être orienté vers une diététicienne, un nutritionniste ou un chirurgien de l'obésité, en fonction de la gravité du surpoids.

Publié dans la catégorie Mode de vie par Lucie Manet le : 03-02-2020 14:44

Commentaires

Envie de commenter ?