Isolement air : mesures de protection et règles d'hygiène

Parmi les actes infirmiers les plus rigoureux, l'isolement air : il faut parfaitement respecter les règles d'hygiène pour ne pas être contaminé ni transmettre la maladie à d'autres patients.

Isolement contact : règles d'hygiène et principes

Lorsqu'une maladie contagieuse peut être transmise par le toucher, un isolement contact est instauré afin d'éviter la contamination du personnel soignant et du service tout entier.

Isolement goutelettes : mise en place des règles d'hygiène

Les infections nosocomiales sont le fléau des hôpitaux. Il existe des précautions fondamentales à mettre en place, comme l'isolement goutelette et les autres formes d'isolement.




Pour éviter la contamination d'un ou plusieurs patients mais aussi celle des soignants, l'équipe de soins met en place différents types d'isolement.

Règles communes pour tout isolement

Le patient est installé en chambre seule. Un lavage des mains mais plus souvent, une friction au gel hydroalcoolique (SHA) est obligatoire avant d'entrer et en sortant de la chambre, pour les soignants et les visiteurs.

Linge du patient

Le linge sale est évacué par le circuit du linge contaminé, dans un double sac. Le patient n'utilise pas son linge personnel mais une blouse de la structure.

Elimination des déchets

Ils doivent sortir de la chambre enfermés dans des sacs pour déchets à risque, fermés et parfaitement étanches.

Nettoyage de la chambre et soins

Les soins infirmiers et le nettoyage de la chambre sont réalisés en dernier, pour éviter de contaminer les autres patients.

Isolement sceptique

Il consiste à isoler un patient atteint d'une maladie contagieuse, pour éviter une épidémie. Il existe 3 types d'isolement sceptique :

Isolement air

Isolement contact

Isolement goutelette

Isolement protecteur

Il consiste à isoler un patient fragile dans une chambre, afin d'éviter qu'il ne soit contaminé, du fait d'un manque de globules blancs par exemple.




Contenus similaires ici ou ailleurs sur le web