redon

Soin de redon

Au retour de bloc, l’infirmier vérifie tous les appareils et pansements du patient. Parmi ces appareils, il y a le redon.

A quoi sert le redon?

Le redon est un drain, qui permet de laisser s’écouler à l’extérieur d’une activité, des sérosités, du sang… L’objectif étant d’éviter l’infection et de favoriser le processus de cicatrisation des plaies chirurgicales internes. Le redon est constitué de deux parties principales : le récipient qui recueille les liquides drainés et un drain qui relie ce récipient à l’intérieur de la plaie. Le drain est maintenu à la peau du patient par un pansement, par un fil. Le redon peut être mis en aspiration ou non.

Surveillance de redon en post-opératoire

redonLorsque le patient remonte du bloc, l’infirmier note la quantité de sérosités, leur aspect. Cela permet de surveiller un risque hémorragique et infectieux. Il vérifie également le propreté du pansement qui recouvre le point de ponction.

Ablation de redon

Lorsque le récipient ne récolte plus que très peu de liquides, le médecin prescrit l’ablation du redon. Il s’agit donc d’un acte sur prescription médicale, précisant si l’ablation se fait avec ou sans aspiration.

Technique :

Après avoir prévenu et installé le patient (alaise pour protéger le lit!), préparé le matériel et effectué un lavage des mains simples :

  • Mettre des gants (usage unique) pour retirer le pansement
  • Nettoyer le point de ponction, autour du redon, à l’aide d’un antiseptique
  • Avec un bistouri ou tout autre outil du service, stérile : couper le fil qui maintient le redon à la peau
  • Votre main dominante tire le redon, tandis que l’autre main tient une compresse près du point de fixation pour recueillir les sérosités qui pourraient couler
  • Demandez au patient de prendre une inspiration et de souffler pendant que vous retirez le train. Parfois, les adhérences rendent le soin douloureux et demande de s’y reprendre à plusieurs fois, en fonction de la tolérance du patient
  • Couper à l’aide d’un bistouri, l’extrémité du redon qui logeait dans la plaie, et poser la dans un flacon stérile pour analyses biologiques
  • Jetez le dispositif dans un sac DASRI…
  • Poser un pansement propre en s’assurant qu’il n’y a plus d’écoulement.
  • Ranger votre matériel, lavez-vous les mains, et faites vos transmissions!

Laisser un commentaire