preparation injection

Préparation de perfusion, d’injection : technique

Contexte

Parmi les nombreux soins infirmiers pratiqués, la préparation d’injections ou de perfusions est sans doute le plus fréquent. Cette étape demande des précautions à plusieurs égards :

  • risque infectieux
  • utilisation des bons produits de dissolution (risque de précipitation, de cristallisation)
  • précision du dosage
  • purge

L’objectif est d’administrer un traitement par voie intraveineuse, intramusculaire ou sous-cutanée.

Technique

Gardez en tête que les doigts ne doivent toucher que certaines parties de la seringue et du flacon à prélever, afin d’éviter de transmettre des germes.

  • Lavez-vous les mains
  • Préparer votre matériel :
    • Flacon à prélever (sodium, potassium, EPPI…) et éventuellement son solvant
    • Seringue de taille adéquate (selon le nombre de ml à prélever)
    • Aiguille (certains utilisent des aiguilles sous/cutanés, d’autres des aiguilles à IM, faites en fonction de ce qu’il y a dans le service de plus adapté)
    • Aiguille pour piquer le patient (Sous-cutanée ou IM)
    • Poche de perfusion s’il s’agit d’une préparation de perfusion (G5%, serum physiologique…)
    • Flacon du produit à diluer si nécessaire (antibiotique par exemple)
    • Container d’élimination des déchets
  • Ouvrez le flacon à prélever (soit un opercule en plastique, soit une ampoule à casser en appuyant sur le point blanc qui indique l’endroit facile à casser, avec une compresse pour éviter de se couper et de contaminer l’intérieur de l’ampoule)
  • Fixez l’aiguille sur la seringue et introduisez la à l’intérieur du flacon
  • Si vous êtes droitier : le flacon dans la main gauche, la seringue dans la main droite
  • Tenez l’extrémité du piston entre votre pouce et votre majeur, de manière à pouvoir appuyer l’index sur la seringue (sans toucher le corps du piston, ni l’aiguille car risque infectieux). C’est donc la pince pouce-majeur qui tire sur le piston pour prélever le produit
  • Au fur et à mesure que vous prélevez, penchez le flacon afin de ne pas prélever d’air, ce qui fausserait le dosage
  • Injectez le produit prélevé dans la perfusion, le flacon d’antibiotique… Si le produit prélevé dans la seringue est prévu pour une injection sous-cutanée ou IM, alors il vous suffit d’ôter l’aiguille de prélèvement pour la remplacer par l’aiguille qui sera en contact avec le patient (cela permet de limiter le risque infectieux). Cette étape nécessite une purge : pousser sur le piston jusqu’à ce qu’une goutte du produit apparaisse à la sortie de l’aiguille

Laisser un commentaire