Prendre le pouls


Prendre le pouls est un acte très fréquent dans la journée d'un soignant : cette mesure de constante permet parfois de juger d'un état critique et de procéder aux mesures d'urgence.

Technique

Pour prendre le pouls, la règle dit qu'il ne faut jamais chercher à sentir les pulsations cardiaques avec le pouce car on risque plus de percevoir son propre pouls... On maintient donc le poignet du patient face interne vers le ciel.

Le pouce du soignant se positionne sur la face externe du poignet, l'index et le majeur côte à côte sur la face interne, à l'emplacement de la veine radiale (qui va vers le pouce du patient). Vous devez sentir un creux qui suit le trajet de la veine : alors vous aurez trouvé le meilleur endroit pour percevoir le pouls. Restez dans la même position quelques secondes pour percevoir le pouls, si vous ne sentez rien, soit vous n'êtes pas au bon endroit, soit votre patient est mort !

Théorie

S'il arrive fréquemment que les soignants ne compte les pulsations cardiaques que durant 15 secondes (et multiplie ensuite le résultat par 4), cela est déconseillé car source d'erreur ou d'inexactitude, notamment en cas d'arythmie. Montre en main, comptez le nombre de battements perçus pendant 60 secondes. Normalement cela se situe entre 60 et 80 par minute. En dessous, on parle de bradycardie, au-dessus on parle de tachycardie. Les faibles pulsations, si elles ne sont pas dans l'habitude du patient peuvent être mauvais signe. La tachycardie est souvent présente en soins infirmiers, notamment parce qu'elle indique que le corps essaie de compenser : choc septique, hémorragique...

Les courbes de pouls et de température

Logiquement, elles sont parallèles : lorsque la température s'élève, les pulsations cardiaques augmentent proportionnellement. En revanche, si ce parallélisme n'a pas lieu, on parle de dissociation pouls-température : c'est un des symptômes de la thrombose veineuse.

Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

  • Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles
  • L'intégrité du matériel, sa date de péremption
  • Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)
  • Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

  • Partage, sois pas radin !

    

    Contenus similaires ici ou ailleurs sur le web