Pansement stérile de plaies chirurgicales : utilisation du set à pansement

Les cicatrices post-interventionnelles ont besoin d’être soignées un jour sur deux dans la majorité des cas. Cela dépend notamment des protocoles de service mais aussi de la plaie elle-même et des prescriptions médicales.

Technique du soin : set à pansement

Vous pouvez soit travailler avec des gants stériles soit avec un set à pansement stérile et ses pinces. Devant la majorité d’utilisation constatée du set à pansement, nous allons détailler cette option.

Matériel :

  • Gants à usage unique
  • set à pansement
  • champ à usage unique pour protéger le lit
  • Bétadine scrub et dermique
  • Serum Phy
  • Cicaplaie

Déroulement du soin : 

Après avoir préparé votre matériel (compresses déballées et imbibées…) et lavé vos mains, enfilez des gants à usage unique pour retirer le pansement sale. Jetez-le, jetez vos gants et relavez vos mains.

Une pince reste sur le plateau de set à pansement tandis que l’autre est destinée au patient : la première  sert la deuxième en lui donnant les compresses imbibées et la deuxième badigeonne la cicatrice. Ceci limite les contaminations du set à pansement par les germes présents sur le patient.

Nettoyez d’abord la cicatrice en respectant le protocole Bétadine : un seule compresse par passage. Pratiquez le même méthode sur le côté droit puis le côté gauche de la plaie ou l’inverse : à la fin de cette étape tout le tour de la plaie et la cicatrice elle-même doivent être nettoyées. Laissez sécher la Bétadine dermique et posez des stéristrip si besoin pou resserrer les berges et éviter une grosse cicatrice, mais aussi pour accélérer le processus de cicatrisation le pansement, type Cicaplaie.

Les transmissions indiqueront la présence d’écoulement suspect (si besoin demander une prescription de prélèvement à effectuer lors de la prochaine réfection de pansement stérile ou avant), de fort saignements ou tout autre souci.

Laisser un commentaire