Normes prise de sang : infectiologie (infections)



Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

  • Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles
  • L'intégrité du matériel, sa date de péremption
  • Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)
  • Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.


  • Lorsqu'on suspecte une infection chez un patient, le bilan infectieux permet de confirmer l'hypothèse, notamment par la présence anormalement élevée de globules blancs. Mais ce n'est pas tout !

    La protéine C réactive : CRP

    Ce bilan est prescrit afin de déceler une inflammation à ne pas confondre avec l'infection : l'inflammation (d'un organe, de la peau...) est un signe de l'infection parmi tant d'autres mais peut aussi exister sans problème infectieux. Plus la Protéine C réactive grimpe au-dessus des 6 mg/L, plus elle exprime l'importance de l'inflammation.

    Norme CRP :
    • <6 mg/L

    Les globules blancs (leucocytes)

    Lors d'une infection, les globules blancs se multiplient pour faire face à l'invasion microbienne, comme une armée qui protège son territoire. Lorsqu'ils sont supérieurs à la norme (hyperleucocytose), cela est synonyme d'infection. Il peut arriver dans certains cas que le l'hypoleucocytose (globules blancs inférieurs à la norme) indique aussi un état infectieux.

    Norme leucocytes :
    • 4 000 à 10 000 /mm3

    Les polynucléaires neutrophiles

    Utiles au diagnostic de certaines maladies de la moëlle osseuse ou encore dans le cadre de certaines aplasies, les polynucléaires neutrophiles peuvent aussi indiquer une infection.

    Norme polynucléaires neutrophiles :
    • 50 - 70 %

    Les polynucléaires éosinophiles

    L'altération du nombre de polynucléaires éosinophiles intervient lors de maladie de type cancers, lymphomes, ainsi que dans les parasitoses. C'est pour cette raison qu'il fait partie intégrante du bilan infectieux.

    Normes polynucléaires éosinophiles :
    • 1 à 3 %

    Les polynucléaires basophiles

    C'est surtout en hématologie (maladies du sang) que l'on étudie la densité des polynucléaires basophiles.

    Normes polynucléaires basophiles :
    • 0,25 à 0,5 %
    Les monocytes

    En cas de leucémie myéloïde chronique ou autres syndromes liés à la moëlle, d'autres leucémies, mais aussi dans des infections comme celle de la mononucléose ou de la toxoplasmose, on cherche à déceler à une anomalie dans les résultats sanguins des monocytes :

    Normes monocytes :
    • 2 à 6 %

    Les lymphocytes

    Dans certaines maladies (SIDA, hépatites virales, syphilis, syndromes lymphoprolifératifs, maladies congénitales...) mais aussi dans le cadre de réactions allergiques, les lymphocytes voient leur nombre varier.

    Normes lymphocytes :
    • 25 à 33 %

    La vitesse de sédimentation

    Dans le jargon médical, on parle de VS. Plus la vitesse de sédimentation est élevée, plus le risque infectieux prend de l'ampleur. Elle est souvent mesurée en même temps que la CRP.

    Normes VS:
    • 1ère heure : < 7 mm
    • 2de heure : < 20 mm




    Contenus similaires et à succès