Normes prise de sang : coagulation, hémostase

Le bilan coag comme on l’appelle en chirurgie, n’est pas utilisé seulement dans le cadre d’une intervention chirurgicale. Le médecin peut prescrire une des analyses suivantes pour déceler des troubles de la coagulation pathologiques ou en tant qu’effets secondaires d’un traitement…

TP : Taux de Prothrombine

Afin d’évaluer un risque hémorragique mais aussi les incidences positives ou négatives d’un traitement AVK (antivitamine K), le prélèvement sanguin pour analyse du TP est fondamental. Le TP normal se trouve entre 80 à 100 %.

Plusieurs effets thérapeutiques peuvent être recherchés selon les situations médicales : le médecin cherchera donc un équilibre du TP différent d’un patient à un autre.

I.N.R. : International Normalized Ratio

Pour obtenir une anticoagulation stable, l’INR est analysé régulièrement. Selon la motivation du bilan sanguin, le docteur cherche à obtenir un INR différent :

  • 1 : norme recherchée chez un patient sans traitement
  • 2 à 3 : norme recherchée chez un patient avec traitement, lors du suivi d’un traitement AVK
  • Au-delà :  il y a des risques hémorragiques! Prévenir le médecin et adapter la thérapeutique selon prescription.

TCA : Temps de Céphaline Activée

On surveille ce résultat sanguin dans le cas d’un traitement par héparine, avec une norme qui doit être de  :

  • 1,5 à 3 fois celui du témoin pour un bon équilibre.
  • 24 à 41 secondes

La prise de sang doit être réalisée 3 à 4 heures après le traitement : dans tous les cas référez-vous aux protocole de service ou prescriptions.

TS : Temps de Saignement

Avec le temps de saignement, on cherche à mesurer le temps de formation du clou plaquettaire. Les normes varient fortement selon les techniques. Plus le temps de saignement est long, plus le risque hémorragique est important.

Fibrinogène

Il s’agit ici d’évaluer l’efficacité de ce facteur de coagulation : des anomalies de ce marqueur constituent un signe supplémentaire de nombreux tableaux (ensembles de symptômes désignant une pathologie tout autre). La norme recherchée est de 2 à 4 g / L.

D-Dimères

On les mesures en cas de suspicion de thrombose veineuse (située aux membres inférieurs (thrombose) ou dans l’artère du poumon en cas d’embolie pulmonaire), bien que le diagnostic s’appui définitivement sur un échodoppler. La norme se situe sous 500 microgrammes / L.

Anti-Xa

On cherche ici à évaluer l’efficacité du traitement par Héparine afin d’atteindre une zone bien précise qui diminue les risques de thrombose sans pour autant provoquer l’hémorragie. La norme se trouve entre 0,2 et 0,5 UI / ml.

 

Laisser un commentaire