Masque Haute Concentration

Le Masque Haute Concentration, me direz-vous, n'est autre qu'un masque à O² muni d'un sac. Mais que Diable vient faire ce "sac" ? A quoi sert-il ?


Caractéristiques et principes

Ce sac est appelé réservoir à oxygène. Il enrichit l'air inspiré en oxygène, avec une plus forte concentration que si le patient n'avait qu'un simple masque. Autre caractéristique qui rend le Masque Haute Concentration particulièrement efficace : la valve unidirectionnelle anti-retour. Elle empêche l'air expiré de retourner dans la réserve pour que le patient n'inspire pas le CO² qu'il vient tout juste d'expirer, ce qui nuirait à la saturation en oxygène.

Utilisation du masque haute concentration

Contexte d'utilisation

Le Masque Haute Concentration est utilisé dans le cadre d'une oxygénothérapie chez un patient souffrant d'une saturation en oxygène insuffisante et telle qu'une simple pose de lunettes d'O² ne suffirait pas. Par exemple, chez un patient qui manifeste une saturation inférieure à 93%, on utilisera le Masque Haute Concentration car il aura la capacité de rétablir une saturation à la norme, tandis que les lunettes à oxygène ne sont efficaces que pour des saturations oscillant entre 93 et 98%. On considère souvent une saturation à 99% comme normale, car très proche de 100%.

Mode d'emploi

Si vous vous demandez comment poser un Masque Haute Concentration, rassurez-vous, rien de bien compliqué. Mais comme toujours en soins infirmiers, restez vigilant et surveillez l'éventuelle survenue de complications !
  1. Le matériel est à usage unique, donc jetable. Prenez un Masque Haute Concentration avec la tubulure associée.
  2. Fixez le Masque Haute Concentration à l'arrivée d'oxygène, par le biais de la tubulure généralement fournie avec le masque.
  3. Comme pour les lunettes à oxygène, on ouvre et on règle le débit d'O² avant de poser le masque sur le nez du patient, au risque de lui infliger une forte dose d'O² qui pourrait le rendre complètement euphorique :-D. Je sais, vous aimez rendre vos patients heureux, mais quand même.
  4. Réglez donc votre débit au niveau du débimètre, situé soit à l'arrivée murale d'O² près du lit du patient, soit sur la bouteille d'O², sur 3 à 8 l/minute selon prescription ou protocole de service.
  5. Posez le masque sur le visage du patient, l'élastique se positionnant à l'arrière du crâne, au-dessus des oreilles.
  6. Changez le masque tous les jours

Complications après pose d'un Masque Haute Concentration

  • Sécheresse des muqueuses nasales : certains conseillent d'humidifier d'autre estiment que cela rend le soin inefficace en empêchant le bon fonctionnement du système. Il peut être intéressant d'alterner masque haute concentration et humidification avec un barboteur, à discuter avec le médecin prescripteur.
  • Altération de l'état cutané : le contour du masque qui s'appuie sur la peau et l'élastique ou le cordon qui maintient l'appareil sur le visage peuvent provoquer des rougeurs et même... des escarres.
  • Aggravation de l'hypercapnie en cas d'insuffisance respiratoire chronique (IRC)
  • Sensation d'oppression si le masque est trop serré
  • Epistaxis
  • Surdosage, entraînant une hyperoxie : excès d'oxygène se manifestant par :
    • un état euphorique
    • un faciès rouge
    • des céphalées

Lunettes O² : apporter de l'oxygène

La pose de lunettes à oxygène est la méthode la plus couramment employée en services hospitalier pour rétablir une saturation en oxygène trop basse. En d'autres termes, lorsque les poumons ne restituent pas assez d'oxygène dans le sang, on les aide en leur apportant un supplément, par le bien de lunettes à O².

Technique de pose de lunettes O²

  1. Réglez le débit des lunettes avant de les poser sur le nez du patient, sinon il risque de recevoir une forte dose d'oxygène d'un coup, un surdosage entraînant notamment de l'euphorie !!! La prescription indique un débit allant de 0,5 à 3 litres/minute.
  2. Posez les lunettes avec les les 2 orifices dans les narines et passez chaque côté de la tubulure sur chaque oreille.
  3. Si le patient doit porter ses lunettes plusieurs jours, surveillez l'aspect des narines et des oreilles qui peuvent présenter des rougeurs, ou même s'abîmer jusqu'à l'escarre.
  4. Surveillez régulièrement la saturation afin d'évaluer l'efficacité de l'oxygénothérapie.