Les bonnes règles d’hygiène avant, pendant et après la sous-cutanée

Qu’il s’agisse d’une injection sous-cutanée ou intramusculaire les règles sont les mêmes. Voyons les techniques infirmières depuis la préparation du produit.

Préparation de la sous-cutanée avec un produit « tout prêt »

Parfois les produits sont prêts, il suffit d’ouvrir l’ampoule et d’aspirer le produit dans une seringue :

  • Après avoir réuni tout le matériel et lavé vos mains, adaptez l’aiguille rose ou verte à la seringue (assez large pour permettre d’aspirer le produit facilement) et gardez le tout en stérile (dans les emballages donc)
  • A l’aide d’une compresse, ouvrez l’ampoule et jetez de suite le morceau qui reste entre vos doigts, dans un container.
  • Aspirez le produit et adaptez l’aiguille qui servira à l’injection : purgez et gardez le tout stérile jusqu’à l’injection.
  • Injection : assurez-vous du site (sous-cutanée ou IM ne s’administrent pas au même endroit). Après avoir bien installé le patient et avoir lavé vos mains, enfilez des gants à usage unique (pour ne pas être en contact avec le sang du patient), désinfectez la peau en escargot avec une compresse alcoolisée et…pic !

PRÉPAREZ LE PRODUIT d’injection

C’est le cas lors de l’administration d’antibiotiques : le principe est le même mis à part qu’au lieu d’aspirer le produit, vous allez d’abord aspirer le solvant, avec la même aiguille vous injectez le solvant dans le flacon contenant le traitement en poudre et mélangez le tout sans enlever l’aiguille (pour des raisons d’hygiène). Tout doit être parfaitement dissout ! Réaspirez la solution, changez d’aiguille et allez voir votre patient pour le soin (voir paragraphe précédent).

APRÈS avoir piqué…

Aussitôt après l’administration du traitement injectable, jetez immédiatement votre aguille dans un container (que vous aurez donc amené au lit du patient). Enlevez vos gants avant de sortir de la chambre et lavez-vos mains à nouveau. L’évacuation de déchets est faite dans les règles de l’art pour limiter le risque infectieux :

  • à risque à sac jaune
  • papier, cartons etc. à sac noire
  • patient en isolement sceptique à sac rouge

N’oubliez pas la traçabilité de vos soins : dans le monde des infirmiers, pas écrit… pas fait 😀

Un guide d’infirmières canadiennes assez bien fait :