Les moyens mnemotechniques pour apprendre la psychiatrie

Plusieurs points à retenir.

TOMATE

Pour enregistrer les nombreux éléments qui caractérisent les pathologies psychiatriques, on peut apprendre les sémiologiques selon l’organisation suivante :

  • Thème : jalousie, persécution…
  • Organisation : secteur ou réseau.
  • Mécanisme : hallucinatoire, interprétatif, imaginatif, automatisme mental.
  • Adhésion : déni ou pas, agressivité entraîné par l’adhésion au délire
  • Type : paranoïaque ou paranoïde.
  • Etendue : durée.

Par ailleurs d’autres moyens mnémotechniques aident pour retenir l’ensemble des signes psychiatriques d’une pathologie.

PPIMHD : les thèmes des délires

« Perd Pas les Idéaux du Mega Hypochondriaque Dépressif »

  • Persécution (le patient se sent persécuté par une personne ou un groupe de personnes)
  • Passionnel (JERC = Jalousie, Erotomanie, Revendication, Culpabilité)
  • Idéologique (religieux, métaphysique le plus souvent)
  • Mégalomanie (idées de grandeur, grande importance que le patient se donne à lui-même : prophète, héros…)
  • Hypochondriaque
  • Dépressif

Les mécanismes des délires

HAIII

  • Hallucination (auditive, visuelle…)
  • Automatisme mental (actes et pensées dirigés par une pensée, comme si elle venait de l’extérieur, d’un être suprême)
  • Interprétation (avec aspect psychorigide)
  • Imagination (mythomanie)
  • Intuition (telle une révélation).

Bonnes révisions…