Les effets secondaires des neuroleptiques : surveillance infirmière

Le syndrome malin

Cet effet secondaire induit par la prise de neuroleptique est urgence puisqu’il peut engager le pronostic vital. Le syndrome malin apparaît aussi bien en début de traitement neuroleptique, que lors d’un changement de médicament ou au cours d’un traitement. Il se manifeste par :

– hyperthermie (> 38 °C)

-raideur du corps précédée de tremblements ou de crampes

– pâleur

– stupeur/mutisme

– sueurs froides

– agitation

– augmentation des CPK liées aux perturbations musculaires

– tachycardie

– hypotension

– tachypnée
L’antidote du syndrome malin est le Dantrolène (Dantrium®).

Autres effets indésirables des neuroleptiques

L’incidence de la prise de neuroleptique n’est pas à négliger avec diverses conséquences :

– prise de poids -> veiller à une alimentation équilibrée et peser une fois par mois

– photosensibilité (hypersensibilité au soleil) -> ne pas s’exposer, en cas de sortie mettre des vêtements longs, des lunettes et un chapeau, de la crème solaire

– syndrome extrapyramidal : tremblement, hypertonie, dyskinésies -> si besoin consultation d’un kinésithérapeute

– hypotension et troubles du rythme -> prise des constantes hebdomadaires ou plus en cas d’instabilité, limiter les autres facteurs de risque cardiaques

– constipation, sécheresse buccale, rétention d’urine -> administrer des traitements pour contrer ces effets secondaires, selon prescription

– dysménorrhées, baisse de libido