Les actions infirmières face à l’insuffisance cardiaque

Prévention, aide au diagnostic, soins infirmiers… Les démarches des soignants sont cruciales à tout niveau en cas d’insuffisance cardiaque.

Prévention et surveillance

Toute infirmière se doit d’être en alerte face à certains symptômes : la prévention consiste à déceler certains symptômes qui peuvent traduire une insuffisance cardiaque. La prévention se situe aussi au niveau des complications : une insuffisance cardiaque peut en effet engendrer un oedème aigu du poumon (voir les symptômes de l’OAP).

Traitements et hygiène de vie

Bien évidemment, l’administration des thérapeutiques fait partie du champ d’actions des infirmières, sur prescription :

–  IEC : Inhibiteur de l’Enzyme de Conversion : stabilise la pression artérielle et augmente la durée de vie des patients

– Bêtabloquant : favorise la capcité du coeur à se contracter et à assurer son rôle de pompe

– Diurétique : il permet de diminuer l’oedème et donc l’excès de sodium. Des paramètres fondamentaux pour contrôler le fonctionnement du coeur.

L’hygiène de vie permet de prévenir l’aggravation de l’insuffisance cardiaque et l’apparition de complications : sevrage tabagique, alimentation pauvre en sel (éviter la charcuterie, ne pas ajouter de sel à l’alimentation, de façon à ne pas dépasser 4g de sel/jour).