massage cardiaque

Le massage cardiaque : savoir réaliser les gestes de 1er secours

Le massage cardiaque fait partie de ce qu’on appelle la réanimation : on tente de réactiver le coeur qui a cessé de battre. Pour cela, faut-il encore réussir à percevoir cet arrêt cardiaque. Tout le monde peut se former à ce geste qui sauve.

Quand doit-on faire la réanimation?

Ce geste de premier secours intervient lorsqu’une personne est inconsciente et a cessé de respirer : il y encore quelques temps, on pratiquait alors un massage allié à une ventilation (bouche à bouche ou ballon). Aujourd’hui, il est reconnu que la respiration artificielle fait du tort à la réanimation par massage cardiaque, car pendant ce temps le massage est stoppé. On recommande donc uniquement le massage cardiaque. Une personne qui ne respire plus (placez votre joue devant son nez, de manière à sentir l’air rejeté par la respiration) pendant 10 secondes ordonne la réanimation.

Lorsque le SAMU ou les pompiers arrivent sur le lieu d’un accident, ou qu’une personne subit un arrêt cardio-respiratoire : il faut procéder au massage cardiaque, pendant au moins 45 minutes. Il est nécessaire de se relayer toutes les 2 minutes pour un massage efficace.

Comment faire un massage cardiaque?

Avant toute chose, la victime doit être allongée sur le dos, sur un plan dur pour permettre d’enfoncer la cage thoracique. Si elle est allongée sur un matelas, c’est le matelas qui va s’enfoncer et non la cage thoracique. Il est incontournable de :

  • glisser un tapis de massage cardiaque (rigide, conçu pour le massage cardiaque)
  • poser le patient à même le sol

massage cardiaquePrenez les repères selon le shéma suivant à savoir : positionnez le majeur d’une main à la base inférieure du sternum, et le majeur de l’autre main sur la base supérieure. Les pouces de chaque main se rejoigne au centre, et délimite l’endroit ou la pression doit être exercée. Joignez alors vos mains soit l’une sur l’autre en croisant les doigts, soit à plat.

Pendant le massage, le patient peut être scopé (branché à un appareil qui détecte le pouls), afin d’être informé en cas de retour de pulsation cardiaque. Lorsque la ventilation est pratiquée, celui qui souffle pet alors s’apercevoir d’un retour de la respiration.

 

Le rythme du massage cardiaque

On enfonce la cage thoracique de manière à observer ensuite les poumons se gonfler d’eux-même. Cela impliquer d’y mettre de la force. Le risque non négligeable lors du massage cardiaque, est même de casser une côte, mais cela peut être le prix à payer pour sauver une vie : on doit exercer en moyenne 80 pressions par minute. Inutile donc, d’aller trop vite comme on le voit dans les films ! Dès que le massage a commencé, le SAMU doit être appelé (15) mais pas au détriment du massage : c’est une autre personne qui doit téléphoner, autant que possible.  Voici une vidéo qui résume les bons gestes du massage cardiaque :