Les types de déambulateur et leurs avantages

Plusieurs types de déambulateurs à connaître

Ces équipements dédiés à l’aide à la marche s’adressent de manière générale aux personnes âgées et/ou handicapées moteurs. Le déambulateur est pour ces personnes un excellent moyen de conserver une certaine autonomie : plus en sécurité qu’avec une simple canne ou un tripode, les personnes équipées de ces appareils risquent moins de chute, peuvent continuer de marcher seuls, sans l’aide de soignants. Parce que chaque utilisateur a ses propres habitudes, diverses options sont proposées afin d’optimiser le confort et l’aspect pratique. Ainsi, on distingue :

  • Les déambulateurs standard : équipés de 4 pieds en caoutchoucs, ils permettent une stabilité fiable majorée par la forme du cadre.
  • Les déambulateurs à roulettes avec freins : ils s’adressent à celles et ceux qui peuvent avoir le réflexe de freiner (en cas de pente, le déambulateur pourrait s’emballer). L’avantage ici est de ne pas avoir besoin de soulever l’appareil à chaque pas.
  • Les déambulateurs équipés de compartiments de rangement : parfait pour faire ses courses, ou même au sein d’un EHPAD pour transporter ses effets personnels.
  • Les déambulateurs pliables : faciles à ranger dans une voiture, dans un couloir ou dans une chambre, il peut s’emmener partout.

Ce qu’il faut savoir avant de choisir un déambulateur

Remboursement du déambulateur

La sécurité sociale rembourse l’acquisition d’un déambulateur à hauteur de 53.81€ (en date du 17/08/14). En se renseignant auprès de la mutuelle, vous saurez s’il est possible d’obtenir un remboursement complémentaire en cas d’achat d’un équipement supérieur à ce prix. A noter que les appareils de base sont justement mis en vente aux alentours de 50€, ce qui permet à toute personne en perte de mobilité de maintenir son autonomie en toute sécurité, sans perte financière. Pour les modèles plus évolués, il pourra rester une partie à la charge de l’acheteur en sachant qu’aucun entretien n’est nécessaire par la suite (sauf éventuellement les roulettes, mais il est rare de devoir les changer) : il peut être vraiment intéressant de dépenser 50€ de plus pour s’octroyer un maximum de confort dans les déplacements. Cela peut permettre à une personne de continuer à faire son marché seule malgré une difficulté de marche évidente par exemple : un petit plaisir de la vie quotidienne qui aide parfois les personnes fragiles à garder le sourire.

Recouvrer une meilleure autonomie grâce au déambulateur

Lorsque la marche ou les transferts (lit-fauteuil par exemple) deviennent trop douloureux ou dangereux, l’alternative du déambulateur apporte des avantages précieux pour la santé et la liberté de l’utilisateur. En effet, il n’a pas besoin de faire appel à une tierce personne pour l’aider à se lever le matin, se coucher le soir ni pour l’ensemble des déplacements nécessaires au cours de la journée. Une autonomie récupérée qui contribue à entretenir les forces musculaires, les capacités motrices mais aussi qui permet d’être autonome, de regagner l’estime de soi-même : ne plus dépendre des autres pour se déplacer est un soulagement non négligeable. Toutefois, il arrive que la faiblesse ou le handicap soit trop important pour que le déambulateur soit la solution appropriée : il faut alors faire appel à des soignants pour un accompagnement au quotidien et utiliser un fauteuil roulant pour les déplacements.