Le contrôle prétransfusionnel (CUPT): comment le pratiquer de A à Z

Matériel nécessaire pour le Contrôle Prétransfusionnel

Généralement, l’infirmière reçoit avec les produits sanguins labiles (PSL) l’ensemble du matériel nécessaire, en kit. Elle doit néanmoins connaître tout ce dont elle a besoin avant de commencer le Contrôle Prétransfusionnel :

– Culot de sang

– Carte du CUPT

– Serum test

– Agitateur (bâtonnet pour mélanger le sang lors du test)

– Outil de prélèvement comme ceux utilisés dans les glycémies capillaires (pour prélever une goutte de sang au patient)

– Gant à usages uniques

-Container à aiguilles

Le soin du contrôle prétransfusionnel

Il se réalise au lit du patient, juste avant la transfusion. Attention, une fois les culots sanguins arrivés dans le service, il faut les sortir de la glacière et attendre un temps donné avant de les transfuser.

Vérifiez l’identité exacte de la personne à transfuser et noter la sur le carton, ainsi que la vôtre. Déposez une goutte de sérum sur les cases anti-A et anti-B du receveur et du culot (les deux autres cases doivent contenir une goutte de sang « pure »  uniquement). Piquez le bout du doigt du patient et posez son doigt de matière à ce que la goutte de sang se pose aux deux emplacements réservés au receveur où vous avez mis du serum, ainsi que sur la case d’à côté (pure). Puis, à l’aide d’un « boudin » situé sur le culot, prélevez une goutte de sang du culot que vous déposez sur les deux autres cases avec serum, et sur la dernière case une goutte pure », à l’aide du dispositif prévu à cet effet.

Mélangez à l’aide du bâtonnet les cases « receveur », puis avec un autre les cases « culot », et attendez afin de voir le résultat.

Le résultat du contrôle prétransfusionnel

En fonction des agglutinations, vous constatez ou non que le sang du culot sanguin est compatible avec celui du receveur.