<

Isolement protecteur : les principes à respecter



Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

  • Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles
  • L'intégrité du matériel, sa date de péremption
  • Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)
  • Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.


  • a target="_blank" href="/images/sauvegarde-de-justice.jpg"> Certains patients présentent un état général trop faible, comme les personnes immunodéprimées, pour résister aux germes environnants. Elles doivent être mises en isolement protecteur.

    Protéger de quoi?

    L'isolement protecteur intervient dans une situation bien précise. Lorsqu'un patient est immunodéprimé, il faut le protéger de manière beaucoup plus rigoureuse que le reste de la population face aux infections potentielles : il est plus fragile face à d'éventuelles contaminations microbiennes.

    Ce type d'isolement s'applique donc aux :
    • malades du SIDA
    • personnes atteintes de leucémie
    • prématurées
    • grands brûlés
    • personnes dialysées
    • et tout autre patient dont les défenses immunitaires (globules blancs) sont sous la norme.

    Mise en place de l'isolement protecteur

    En plus des précautions d'hygiène standard et des règles communes de l'isolement, d'autres règles sont à suivre de la part de l'équipe médicale et des visiteurs.

    Chambre seule

    La personne concernée par l'isolement protecteur est placée en chambre seule.

    Tenue et équipement

    Les soignants et visiteurs devront porter :
    • une charlotte
    • des surchaussures
    • un masque
    • une surblouse
    Cette tenue est portée afin de limiter les risques de contamination du soignant au patient. Pour la réalisation de soins invasifs, le port d'une surblouse stérile est nécessaire. Quant au matériel de surveillance, il doit être individuel, c'est-à-dire réservé au patient, et disposé uniquement dans sa chambre (tensiomètre etc.).

    Les précautions induites par l'isolement protecteur dépassent même le cadre du service de soins puisque le plateau repas du patient est conditionné de manière spécifique en cuisine : la vaisselle est lavée à + 60°C, l'eau doit être servie en bouteille. Enfin, la décontamination des surfaces doit être spécifique pour ne pas risquer d'introduire de microbes dans la chambre du patient isolé.

    Qui met en place et lève l'isolement?

    Il s'agit d'une prescription du médecin : ce que l'infirmière peut faire en attendant la prescription, c'est préparer le matériel. Il peut aussi s'agir d'un protocole de service qui permet alors à l'équipe paramédicale de mettre en place l'isolement protecteur rapidement.




    Contenus similaires et à succès