Isolement goutelettes : mise en place des règles d'hygiène

Les infections nosocomiales sont le fléau des hôpitaux. Il existe des précautions fondamentales à mettre en place, comme l'isolement goutelette et les autres formes d'isolement.

Quand l'Isolement Goutelette est-il mis en place ?

Pour éviter la contamination d'infections transmissibles par les crachats, la salive, les postillons, on met en place l'isolement goutelettes. Il peut être instauré dans les cas suivants :
  • Grippe
  • Coqueluche
  • Diphtérie
  • Méningites à Haemophilus influenza ou à Mycoplasma pneumoniae
  • Oreillons
  • Rubéole
  • Scarlatine
Cela concerne donc principalement des maladies contre lesquelles il existe des vaccins, et qui sont rares de nos jours en France et dans les pays développés.

Règles de l'isolement goutelette

En plus des règles comunes à tout isolement, il est nécessaire de suivre ces règles :
  • Port d’un masque chirurgical, P2 ou"bec de canard", pour son haut pouvoir filtrant à usage unique pour le soignant et les visiteurs
  • Port d'une blouse
  • Chambre individuelle ou regroupement de patients contaminés
  • Matériel à usage unique ou strictement réservé au patient et réduit au minimum
Aérer la chambre jusqu'à 6 fois par jour (par la fenêtre, mais garder la porte fermée).

Fin de l'isolement

Lorsque le patient n'est plus en période de contage (période durant laquelle le patient est contagieux), l'isolement peut être levé, sur prescription du médecin.