Isolement air : principes

Parmi les actes infirmiers les plus rigoureux, l’isolement air : il faut parfaitement respecter les règles d’hygiène pour ne pas être contaminé ni transmettre la maladie à d’autres patients.

Pourquoi cet isolement?

L’isolement air est mis en place pour éviter que le patient ne contamine les soignants ou les autres patients. il peut être cumulé à d’autres formes d’isolement selon les maladies contagieuses diagnostiquées. Il est mis en place en cas de maladie infectieuse qui se contamine par l’air, comme :

  • la tuberculose
  • le zona de varicelle ou la varicelle (isolement contact en + de l’isolement air)
  • la rougeole

En effet, ces maladies et bien d’autres du même type (infection touchant l’appareil respiratoire et contagieuse) se transmettent par l’air.

Règles de l’isolement air

Le soignant ou le visiteur qui entre dans une chambre placée en isolement air doit être équipé :

  • d’une blouse
  • de gants à usage unique
  • d’un masque de protection FFP : mis avant d’entrer en chambre, et retiré après être sorti

Un panneau devant la chambre indique la mise en place d’un isolement air.

Le patient, s’il doit sortir de sa chambre (vivement déconseillé) doit porter un masque de protection.

Chaque personne n’entre en chambre qu’avec du matériel à usage unique ou n’utilise que le matériel strictement réservé au patient. Ce matériel ne quitte pas la chambre avant guérison et désinfection totale des lieux et objets. En sortant de chambre, on laisse blouses et tout autre matériel dans la chambre (des sacs poubelle sont en chambre, réservés aux situations d’isolement).

Quand l’isolement air est-il levé ?

Lorsque le patient quitte l’établissement, lorsqu’il n’est plus contagieux, c’est à dire à l’issue de la phase de contage (période durant laquelle le malade est contagieux). A ne pas confondre avec la période d’incubation !