Insuffisance cardiaque : symptômes, causes, traitements

A près 50 ans, environ 1% des français souffrent d’insuffisance cardiaque.

Définition

L’état d’insuffisance signifie que l’organe ne peut plus remplir ses fonctions : dans le cas présent, le coeur ne peut plus alimenter le corps en oxygène autant qu’il le devrait. C’est l’insuffisance cardiaque (IC). Elle se manifeste par des troubles handicapants qui mettent la santé en danger, d’où l’importance de stabiliser l’insuffisance autant que possible grâce à un traitement bien équilibré.

Diagnostic de l’insuffisance cardiaque et examens complémentaires

Certaines maladies peuvent être diagnostiquées à la simple observation de signes cliniques. L’insuffisance cardiaque demande quant à elle des examens que seul un cardiologue et des radiologues peuvent réaliser :

Facteurs de risque

Comme beaucoup de pathologies cardiaques, les facteurs de risque de l’insuffisance cardiaque sont multiples et doivent être évités ou traités pour empêcher la survenue de la maladie ou pour limiter son importance. Un patient présentant les facteurs de risque suivants doit consulter régulièrement :

  • Hypertension artérielle
  • Antécédent d’IDM (Infarctus du Myocarde)
  • Antécédents familiaux d’insuffisance cardiaque
  • Anomalies empêchant le fonctionnement normal des valves du coeur, responsable de la bonne circulation du sang dans le système cardiovasculaire
  • Cardiomyopathie : pathologie touchant le muscle cardiaque appelé « myocarde ».
  • Diabète, qui est aussi un facteur de risque pour de nombreuses maladies

Symptômes de l’insuffisance cardiaque

Lorsque le ventricule gauche ne parvient plus à assurer son rôle, des perturbations apparaissent et avec elles, différents symptômes.

Mécanisme physiologique

Lorsque le ventricule gauche ne remplit plus ses fonctions, c’est-à-dire lorsqu’il ne propulse plus le sang comme il le devrait, le corps n’est plus alimenté suffisamment en sang oxygéné. On voit alors apparaître les signes cliniques suivants :

– Ascite (présence de liquide dans le péritoine)

Cyanose

– Essoufflement durant un effort, ou au repos (avec parfois une sensation d’étouffement en position de décubitus dorsal)

– Fatigue / asthénie d’effort

Oedème des membres inférieurs

Oligurie (émission d’urine en petite quantité)

– Pression artérielle avec pincement (l’écart entre les 2 nombres et serré, par exemple une tension à 15/11)

Signe de Godet : quand on appui sur le mollet avec le pouce, cela laisse une marque blanche sur le membre inférieur, à cause de l’oedème

Tachycardie

Le patient ne présente pas forcément l’ensemble de ses symptômes : il convient de prévenir le médecin ou d’inciter le patient à consulter lorsque l’un de ses signes est présent.

Soins infirmiers & insuffisance cardiaque

Prévention, aide au diagnostic, soins infirmiers… Les démarches des soignants sont cruciales à tout niveau en cas d’insuffisance cardiaque.

Prévention et surveillance

Toute infirmière se doit d’être en alerte face à certains symptômes : la prévention consiste à déceler certains symptômes qui peuvent traduire une insuffisance cardiaque. La prévention se situe aussi au niveau des complications : une insuffisance cardiaque peut en effet engendrer un Oedème Aigu du Poumon.

Traitements et hygiène de vie

Bien évidemment, l’administration des thérapeutiques fait partie intégrante du traitement. Il existe plusieurs classes de médicaments appropriés, que le cardiologue choisira au cas par cas :

–  IEC : Inhibiteur de l’Enzyme de Conversion : stabilise la pression artérielle et augmente la durée de vie des patients

Bêtabloquant : favorise la capcité du coeur à se contracter et à assurer son rôle de pompe

Diurétique : il permet de diminuer l’oedème et donc l’excès de sodium. Des paramètres fondamentaux pour contrôler le fonctionnement du coeur.

L’hygiène de vie permet de prévenir l’aggravation de l’insuffisance cardiaque et l’apparition de complications :

  • sevrage tabagique
  • alimentation pauvre en sel (éviter la charcuterie, ne pas ajouter de sel à l’alimentation, de façon à ne pas dépasser 4g de sel/jour).

Laisser un commentaire