IVD

Injections intraveineuses directes et lentes : IVD et IVL.

Principe

Pour soigner certains problèmes de santé, l’infirmier peut être amené à réaliser une injection intraveineuse directe, dite IVD. Cette voie d’administration permet une efficacité rapide du médicament. On l’utilise notamment avec du Lasilix. Cette rapidité d’action thérapeutique doit faire redoubler de vigilance quant au choix du médicament, son dosage, les antécédents du patient…

Technique

Comme tous les soins infirmiers invasifs, l’injection intraveineuse directe demande le respect des règles d’hygiène, la connaissance de la prescription médicale. Le soin se déroule en 2 temps :

1) Préparation de l’injection (voir notre fiche pour savoir comment faire)

2) Réaliser le soin :

  • Après avoir installé votre matériel, posez le garrot
  • Constatez la présence du pouls radial avant de procéder à l’injection, afin d’éliminer un risque de thrombose : si vous ne sentez pas le pouls, informez-en le médecin.
  • La technique est la même que pour une pose de perfusion IV : le patient serre le poing, vous choisissez une veine relativement droite et de beau calibre (face interne de l’avant-bras)
  • CHOIX DE LA VEINE :
    • Evitez de piquer sur le dos de la main car il y a risque d’infiltration du produit dans les tissus
    • Réalisez l’injection intraveineuse directe sur le membre opposé au membre perfusé, ou ayant un hématome ou un signe infectieux, ou paralysé, ou à l’opposé d’une mammectomie.
  • Lavage des mains antiseptique
  • Installez un champ de protection à usage unique sous le bras du patient, et enfilez des gants non stériles ou selon le protocole de service.
  • Réalisez l’antisepsie avec le protocole Bétadine ou selon protocole de service
  • Posez le cathéter veineux (pour plus de détail sur la technique, lire cette fiche : pose de perfusion)
  • Après avoir retiré le trocart, fixez la seringue contenant le produit à injecter en IVD, au cathéter veineux.
  • Injectez le produit lentement, en observant le site d’injection et le patient. En cas de résistance (impossible d’injecter le produit), le cathéter est sans doute mal posé, il faut recommence du début…
  • Surveillez votre patient et les éventuels effets secondaires liés au traitement injecté.

Laisser un commentaire