Injection sous-cutanée : les bons gestes.



Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

  • Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles
  • L'intégrité du matériel, sa date de péremption
  • Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)
  • Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.


  • Faire une belle injection sous-cutanée, aussi appelée injection hypodermique, et sans douleur n’est pas évident, surtout quand la peau du patient est trop dure, trop fine, trop sensible, bref pas idéale pour ce soin. Ce qui est souvent le cas chez les personnes qui ont besoin de l'injection sous-cutanée : les personnes âgées, victimes de déshydratation.

    Les objectifs d'une injection sous-cutanée

    Plusieurs objectifs sont à respecter pour que l'injection soit de qualité. Hiérarchiquement :
    • Que le produit soit intégralement absorbé par les tissus
    • Ne pas apporter de germes
    • Ne pas faire d’hématomes
    • Ne pas faire mal
    Or, cela dépend en grande partie du geste réalisé par l'infirmière.

    Matériel nécessaire pour faire une sous-cutanée

    • Compresse imbibée d'alcool
    • Aiguille à sous-cutanée (gauges 25 à 27 ou gauge 30, le plus souvent en services, la couleur est orange), voir la taille des aiguilles
    • Gants à usage unique non stériles
    • Traitement à préparer en salle de soin ou prêt à l'emploi (anticoagulants, antibiotiques...)
    • Conteneur à déchets coupants
    • Sac poubelle DASRI (jaune) et DAOMI (noir)

    Préparation d'injection avec produit prêt à l'emploi

    Parfois les produits sont prêts, il suffit d’ouvrir l’ampoule et d’aspirer le produit dans une seringue :
    • Après avoir réuni tout le matériel et lavé vos mains, adaptez l’aiguille rose ou verte à la seringue (assez large pour permettre d’aspirer le produit facilement) et gardez le tout en stérile (dans les emballages donc)
    • A l’aide d’une compresse, ouvrez l’ampoule et jetez de suite le morceau qui reste entre vos doigts, dans un container.
    • Aspirez le produit et adaptez l’aiguille qui servira à l’injection : purgez et gardez le tout stérile jusqu’à l’injection.
    • Injection : assurez-vous du site (sous-cutanée ou IM ne s’administrent pas au même endroit). Après avoir bien installé le patient et avoir lavé vos mains, enfilez des gants à usage unique (pour ne pas être en contact avec le sang du patient), désinfectez la peau en escargot avec une compresse alcoolisée et…pic !

    Préparation d'injection avec produit non prêt à l'emploi

    C’est le cas lors de l’administration d’antibiotiques : le principe est le même mis à part qu’au lieu d’aspirer le produit, vous allez d’abord aspirer le solvant, avec la même aiguille vous injectez le solvant dans le flacon contenant le traitement en poudre et mélangez le tout sans enlever l’aiguille (pour des raisons d’hygiène). Tout doit être parfaitement dissout ! Réaspirez la solution, changez d’aiguille et allez voir votre patient pour le soin (voir paragraphe précédent). Dès que votre matériel est prêt, rendez-vous auprès du patient et expliquez-lui pourquoi vous venez le voir, rassurez-le. Peu de gens aiment les piqûres :-)

    Procéder au lavage des mains

    Un lavage simple est suffisant.

    Aseptiser

    Pour ne pas provoquer d’infections, aseptisez le site de l’injection à l'aide de votre compresse imbibée d'antiseptique (souvent, il s'agit d'alcool), mais d’autres règles d’hygiène sont nécessaires.

    Où réaliser l'injection sous-cutanée ?

    Plusieurs choix sont possibles, en évitant les hématomes éventuels, les membres paralysés... Vous pouvez procéder à l'injection sur les faces externes des bras et cuisses, dans la région péri-ombilicale (autour du nombril en respectant une distance de 15 cm du nombril minimum). Si toutefois aucune de ces zones n'est propice à la réalisation d'une sous-cutanée, vous pouvez utiliser le quart supéro-externe de la fesse, comme pour une intramusculaire mais pas avec la technique de l' (intramusculaire.

    Faire un pli cutané et piquer

    Pour que le produit s'imprègne totalement dans le tissu sous-cutané, l'infirmière fait un pli cutané : entre l'index et le pouce, elle pince légèrement la peau de sorte à avoir un espace pour piquer entre ses doigts. Cela évite que l'aiguille n'aille trop en profondeur, ce qui deviendrait alors une intramusculaire. Le geste est franc sans être brutal pour que l’aiguille pénètre en entier et d'un seul coup : alors l'aiguille est bien en sous-cutané et l’on peut injecter le traitement. On dépique et on relâche la peau seulement après : pas de compression sauf si saignement très important. L'infirmière se contente d’essuyer l’éventuelle goutte de sang délicatement.

    Pour éviter les hématomes, il convient d’être doux : le geste est franc mais ne traumatise pas les tissus. Par contre si la personne est sous anticoagulants, elle risque de produire des hématomes malgré toutes les bonnes attentions apportées par l'infirmière.

    Limiter la douleur d'une sous cutanée

    Contre la douleur, il faut analyser le type de peau : il est difficile de faire un beau pli sur les personnes très minces. Dans ce cas il faut doser entre la quantité de peau pincée et la force avec laquelle on maintient le pli. Si l’on rate et qu’on ne pénètre pas la peau, la personne aura mal et l’on devra recommencer l'injection sous-cutanée...

    La prise en charge de la douleur dépend de multiples facteurs qui demandent à l’infirmier des techniques soignantes et un sens aigu de l’observation.

    Aussitôt après l’administration du traitement injectable, jetez immédiatement votre aguille dans un container (que vous aurez donc amené au lit du patient). Enlevez vos gants avant de sortir de la chambre et lavez-vos mains à nouveau. L’évacuation de déchets est faite dans les règles de l’art pour limiter le risque infectieux :
    • à risque : sac jaune
    • papier, cartons etc. à:sac noire
    • patient en isolement sceptique : sac rouge
    N’oubliez pas la traçabilité de vos soins : dans le monde des infirmiers, pas écrit… pas fait :-D





    Contenus similaires et à succès