IBODE : devenir Infirmier de bloc opératoire – spécialités IDE

Afin d’assister les chirurgiens lors des interventions, des infirmiers suivent une formation après l’obtention de leur diplôme d’état. Certains blocs opératoires embauchent des infirmiers sans spécialités IBODE, mais le diplôme IBODE est de plus en plus essentiel pour exercer cette spécialité.

La formation IBODE, en bref

Elle dure 18 mois, soit 29 semaines théoriques + 39 semaines pratiques. L’objectif est d’apporter à l’infirmier de nouvelles compétences pour qu’il puisse ensuite jouer le rôle d’infirmier circulant, d’instrumentiste et d’aide-opératoire à la fois. Très axée sur l’hygiène, la formation permet d’intégrer d’autres services que le bloc opéraoire : l’IBODE peut effectivement travailler dans les cellules spécialisées en hygiène. Un travail passionnant mais bien différent de celui du bloc.

Qu’apprend-on pendant la formation IBODE ?

L’étudiant apprend les actes (comptage des compresses, désinfection et stérilisation…) mais aussi le raisonnement clinique et le cadre législatif.

4 modules

Module 1 : Hygiène hospitalière et prévention des infections nosocomiales

La prévention du risque infectieux fait partie du rôle propre de l’infirmier. L’accent est mis sur l’univers du bloc, les techniques d’asepsie, l’organisation du travail à des fins d’hygiène etc. Les chapitres suivants sont abordés :

  1. Infection nosocomiale
    • Risques de contamination au bloc opératoire et dans tous les services
    • Méthodologie de résolution de problème et de gestion des risques en hygiène
    • Participe à la formation des membres de l’équipe : ses connaissances en font une référence en termes d’hygiène, pour tous ses collègues
  2. Agents infectieux et épidémiologie
    • Tous les types de germes sont étudiés (mycoses, virus, bactéries, parasites et autres agents transmissibles)
    • L’IBODE acquiert des compétences techniques (prélèvements) et théoriques (interprétations des résultats)
  3. Législation relatif à l’exercice d’IBODE
  4.  Organisation et gestion de matériel

Module 2 : L’infirmier de bloc opératoire et l’environnement technologique

  1. Principes technologiques
    • Tout est étudié pour comprendre le fonctionnement d’un bloc : filtration, électricité, lumière, mécanique des fluides…
  2. Architecture
    • Comprendre l’environnement du bloc opératoire en fonction de son architecture, connaître les organisations types et les matériaux utilisés
  3. Equipement fixe, équipement mobile, dispositifs médicaux
    • Fonctionnement,  réglementation, sécurité, normalisation, utilisation
  4. Imagerie médicale et rayonnements ionisants au bloc opératoire
    • Fonctionnement,  réglementation, sécurité

Module 3 : Prise en charge de l’opéré au cours des différents actes chirurgicaux

  1. Anesthésie
    • Principes
    • Types d’anesthésie
    • Spécificités relatives à l’anesthésie (soins d’urgence, réglementation, sécurité…)
  2. Rôle de l’infirmier
    • Depuis le transfert du patient vers le bloc jusqu’à sa sortie, tous les soins et actes de prise en charge
      • Drapage chirurgical
      • Dissection, hémostase, exérèse
      • Réparation et anastomose
      • Imobilisation
      • Postures chirurgicales
  3. Spécialités chirurgicalesToutes les spécialités sont passées en revue : chirurgie vasculaire, orthopédique, cardiaque, infantile…
  4. Adaptation aux autres secteurs d’exercice

L’infirmier de bloc opératoire peut travailler sur d’autres postes, tels que la chirurgie ambulatoire, l’endoscopie ou la radiologie interventionelle

Module 4 : L’infirmier de bloc opératoire dans la maîtrise de sa fonction

  1. Droit, législation, éthique et déontologie
  2. Définition et analyse de la fonction d’IBODE
  3. Méthodologie
  4. Fonctions au sein de l’équipe

Pour acquérir cette spécialité, il faut passer un concours, soit une épreuve écrite de 1h30 avec au moins 10/20 et une orale de 20 minute qui consiste à argumenter selon une situation imposée, puis à débattre avec le jury.

Stages obligatoires

Les stages obligatoires lors de la formation IBODE sont ceux en

  • chirurgie :
    • ostéo-articulaire
    • viscérale
  • Hygiène hospitalière
  • Stérilisation centralisée
  • Endoscopie

Stages optionnels

Ils dépendent du projet professionnel de l’étudiant. Idéal de choisir une spécialité proche de l’activité que l’on souhaite réaliser en tant qu’IBODE !

Evaluations

Comme pour les études d’infirmier, plusieurs types d’évaluation jalonnent la formation IBODE : évaluation continue, évaluation de stage et mise en situation professionnelle. Vient ensuite le Diplôme d’Etat avec la réalisation d’un travail d’intérêt professionnel (écrit de 20 à 30 pages suivi d’une argumentation orale).

Devenir IBODE : pourquoi?

Participer à une intervention chirurgicale est à la fois un privilège et une lourde responsabilité : l’IBODE observe les opérations,véritable témoin de l’évolution des techniques opératoires. L’infirmier de bloc opératoire doit aussi être à la hauteur en aidant au mieux le chirurgien, et en accompagnant le patient jusqu’à son retour en service hospitalier. L’inconvénient de ce poste est de justement n’avoir que peu de temps à consacrer au relationnel : cela peut être frustrant.

Véritable passionné de chirurgie, l’IBODE aime avant tout réaliser des actes efficaces, respectant des protocoles précis et faire face aux imprévus avec sang-froid.

Alors, toujours envie de devenir IBODE ??? 🙂

 

Laisser un commentaire