Fiche technique de la toilette complète au lit

Il y a plusieurs moyens d’aider une personne à réaliser ses auto-soins, notamment la toilette. Lorsqu’une personne âgée, handicapée ou un patient ne peut pas se lever pour se lever ou pour qu’on l’y aide, il de vient nécessaire de proposer la toilette complète au lit. La technique est complexe car demande de respecter plusieurs règles d’hygiène fondamentales.

Un soin complexe

La toilette en technique peut sembler être l’un des soins les plus simples car les plus naturels : cependant, un patient a besoin de règles d’hygiène. S’il souffre d’incontinence, ces règles d’hygiène sont d’autant plus compliquées à suivre.

Quand réaliser l’aide à la toilette (partielle ou complète) ?

Souvent proposée aux personnes âgées, l’aide à la toilette s’adresse en réalité à toute personne qui n’est pas en capacité physique ou mentale de réaliser ses soins d’hygiène corporelle, provisoirement ou constamment. Cela concerne aussi bien une personne atteinte d’Alzheimer qui ne sait plus à quoi sert son gant de toilette, qu’un enfant ne pouvant pas utiliser ses bras (hémiplégie, polytraumatisé) qu’une personne en fin de vie.

En service, vous aurez à réaliser des toilettes au lit partielles ou complètes. La toilette partielle a pour but de promouvoir l’autonomie de la personne soignée, en ne réalisant que les gestes qu’elle ne parvient pas à faire : c’est ce qu’on appelle « pallier la dépendance » ou « pallier le manque d’autonomie en autosoins ».

Pour savoir si un patient a besoin d’une aide à la toilette, vous pouvez utiliser la grille des 14 besoins de Virginia Henderson pour évaluer les besoins du patient. Quoi qu’il en soit, lorsque vous proposez une aide à la toilette, essayez toujours de stimuler l’autonomie en incitant le patient à se laver une partie du corps facile pour lui, à se mettre lui-même sur le côté, etc. Même lorsqu’on réalise une toilette complète au lit, le patient peut réaliser certains gestes, et cela lui est vital : moins il bouge, plus il perdra son autonomie.

Technique de la toilette au lit

Préparez votre matériel

  • Nécessaire pour l’hygiène des mains
  • 2 Gants de toilette
  • Gants de toilette à usage unique pour la toilette intime (plusieurs en cas de souillures (selles liquides par exemple))
  • 2 serviettes de toilette
  • Savon
  • Gants à usage unique (une paire au moins pour la toilette intime, pour éviter de contaminer le soignant, une autre paire si le patient est contagieux d’une maladie de contact comme la gale)
  • Draps, alaise selon habitudes de service ou besoins du patient, taie d’oreiller
  • Vêtements du patient (personnels ou du service)
  • 2 bassines à remplir près du patient
  • 1 bassin pour la toilette intime
  • hygiène des dents (pastille pour nettoyage d’appareil dentaire, brosse à dents, dentifrice, verre à usage unique, réniforme)
  • matériel spécifique au patient : soins d’escarre, peau sèche, traitement cutané, parfum
  • sac poubelle pour élimination des déchets : gant de toilette à usage unique, gants du soignants à usage unique

Déroulement du soin

Nous allons ici expliquer la technique d’une toilette complète au lit. Si vous êtes amené à réaliser une toilette au lit partielle, c’est globalement le même principe, le même ordre, en respectant le principe « du plus propre au plus sale ». Cela permet d’éviter d’amener des germes (parties intimes par exemple) vers le visage ! Beurk !

Lavez-vous les mains avant d’entrer dans la chambre.

Une fois votre matériel réuni, informez le patient que vous allez l’aider pour sa toilette. Même un patient qui ne parle pas, ne communique pas a le droit d’être prévenu et considéré comme un humain.

La toilette n’est pas à un acte potentiellement contagieux, contrairement à une prise de sang qui expose au contact avec le sang : on ne met pas de gants à usage unique, sauf pour la toilette intime ou si le patient est atteint d’une maladie avec contagion de contact.

Préparez l’environnement du patient

Fermez les fenêtres et portes, mettre la présence. S’il fait froid dans la chambre, attendez 15 minutes si possible, après avoir refermé les fenêtres. Logiquement, l’aération des chambres a lieu après la toilette, mais sait-on jamais.

Approchez votre chariot de soin de manière à réaliser un triangle (soignant-chariot-patient)

Remplissez votre bassine d’eau et demandez si la température convient.

Règles pour la toilette de chaque partie du corps

Lavez toujours du plus propre au plus sale (Cela permet d’éviter d’amener des germes (parties intimes par exemple) vers le visage ! Beurk !

Lavez toujours du  haut vers le bas (les extrémités sont toujours plus sales)

Lavez un membre ou autre petite partie du corps, puis rincez-le, séchez-le et couvrez-le (à l’aide la serviette ou d’un vêtement quand c’est possible), avant de laver une autre partie : le patient risquera moins d ‘avoir froid.

Avant de mettre un vêtement, appliquez les crèmes hydratantes ou de prévention d’escarre : la toilette est le moment idéal pour surveiller l’état cutané, surtout que les personnes ayant besoin d’une toilette au lit complète sont à risque.

Dans quel ordre laver le patient ?

Si le patient n’est pas souillé, faites comme indiqué ci-dessous. S’il est souillé, commencez par la toilette intime, pour des raisons de décence et d’hygiène, sans oublier de changer de bassine après la toilette intime !

1) Visage – Tronc – Dos – Membres supérieurs

Laissez le patient en position demi-assise si possible, sinon complètement allongé. Enlevez ce qui gêne le passage du gant, comme l’oreiller.

Déshabillez le haut du corps du patient en vérifiant si les vêtements ou la blouse doit être changée. Laissez les parties intimes cachées des regards !

Relavez-vous les mains

Lavez chacune de ces parties du corps, en faisant 1 passage avec du savon, 1 passage voire 2 pour rincer, puis essuyer, avant de passer à l’autre partie du corps. Sinon le patient va vite avoir la chair de poule.

  • Visage
    • les yeux : du coin intérieur vers le coin extérieur, avec un seul passage (éviter les risques de conjonctivites).
    • Le front, en partant du milieu vers l’extérieur, puis en passant derrière l’oreille.
    • Le cou
  • Tronc
  • Dos
  • Membre supérieur, en frottant bien là où il faut ! Sans oublier les espaces interdigitaux (entre les doigts), les ongles
  • Autre membre supérieur
  • Enlever le drap sale en le retroussant en bas du dos du patient, et placez un drap propre sous le haut du corps, après avoir nettoyé le matelas si besoin
  • Habillez le haut du corps avec du linge propre
  • Changez l’eau

2) Membres inférieurs

Allongez le patient complètement (sauf contre-indication médicale)

Couvrez les parties intimes, pour respecter l’intimité

  • De la cuisse au pied
  • Idem sur l’autre membre inférieur
  • Couvrez le patient pendant que vous changez l’eau

3) Toilette intime

FDS a préparé une fiche de soins rien que pour la toilette intime, car cela change beaucoup entre les hommes et les femmes, cela représente donc un grand article. Jugez-en par vous même : technique de la toilette intime.

Après avoir nettoyé les parties intimes, enlevez le drap sale et attrapez le drap propre que vous aviez retroussé sous le bas du dos du patient. Vous n’avez qu’à tirer pour le mettre correctement et le border. Pensez aussi à mettre l’alaise si besoin.

Vous pourrez ensuite mettre les sous-vêtements et le pantalon, ou autre vêtement.

Après la toilette…

Vous alliez déjà sortir de la chambre ? Il y a d’autres soins à faire !

Capiluve

A réaliser autant que de besoin, dans l’idéal 2 fois par semaine, le capiluve consiste à laver les cheveux du patient au lit. Nous avons rédigé une fiche technique pour la réalisation du capiluve.

Brossage des dents

Si le patient possède une prothèse dentaire, elle a normalement trempé tout le nuit dans un produit spécifique. Vous n’avez donc pas à la nettoyer.

Si le patient peut brosser ses dents, approchez-lui le matériel. Sinon, à vous d’entrer en action.

Frottez de manière circulaire chaque rangée de dents, sur chaque face. Faites cracher puis rincer la bouche si possible. Sinon, et pour tout patient à risque de fausse route, utilisez une compresse enroulée autour d’un abaisse-langue pour nettoyer les dents, l’intérieur des joues, et pour rincer.

Coiffage

C’est une des étapes importantes pour l’estime de soi et l’image de soi !

Mettez en valeur la chevelure de monsieur ou madame, en essayant de respecter ses habitudes, ses goûts.

Rasage

Découvrez tous nos conseils pour le rasage du patient.

Ongles

Coupez les ongles en cas de besoin.

Fin de la toilette complète au lit

Ôtez la présence, remettez la sonnette à proximité du patient, ainsi que de quoi boire.

Evacuez votre matériel, vos déchets, lavez-vous les mains et… « au suivant » comme dirait Brel.

Veillez toujours à…

Risques liés à la toilette au lit / Surveillance

La toilette complète permet de déceler diverses complications de l’alitement, comme l’escarre, les réactions allergiques, la déshydratation (pli cutané) etc.

  • chute :
    • l’utilisation des barrières du lit permet d’éviter à un patient de chuter : ne vous éloignez jamais du lit sans protéger le patient
  • prendre froid : même si ce n’est pas un risque que l’on indique dans une démarche de soins infirmiers, il faut organiser le soin pour éviter que la personne n’attrape froid, c’est une question de respect et de bonne considération de l’humain !
  • risque infectieux : par contamination des voies urinaires par les selles, par transmission des germes du soignant au patient
    • lavage des mains simple avant chaque soin
    • respect des règles d’hygiène de la toilette intime
    • respect des règles d’hygiène principales : du plus propre au plus sale
  • altération de l’état cutané : réaliser un effleurage, appliquer un produit de prévention de l’escarre, un pansement anti-escarre, réalisez les soins d’escarre (pose de pansement, scarification…)

Respecter de l’intimité

C’est une précaution majeure de la toilette au lit. Couvrez les parties intimes et soyez précautionneux.

Confort du patient et douleur

Un patient bien installé risque moins de chuter, de ronchonner et de souffrir. L’installation facilite le soin et le bien-être !