Faire et surtout… comprendre une glycémie capillaire !

Récemment, si vous suivez un tout p’tit peu l’actualité, vous avez entendu parler de projet de loi rendant légale la réalisation de glycémies capillaires par les aides-soignantes. En soi, l’acte technique est simple, même s’il donne parfois du « doigt à retordre » !! Par contre, c’est tout ce qui englobe la glycémie qui est plus complexe à comprendre et qui a beaucoup d’importance.

 

Rappel

Norme de la glycémie capillaire : 0.7 à 1.1g/l de sang ou 3.3 à 5 mmol/l de sang.

La glycémie consiste à prélever une goutte de sang grâce à un aiguille spécifique, à déposer cette goutte sur une bandelette lue par un appareil. Ce dernier indique le résultat : sil est inférieur à la norme on parle d’hypoglycémie, s’il est supérieur à la norme on parle d’hyperglycémie.

L’hypoglycémie sévère peut aller jusqu’au coma hypoglycémique.

L’hyperglycémie sévère peut aboutir à un coma d’acido-cétose.

Ces deux états peuvent bien sût, aboutir au décès s’ils ne sont pas rapidement rééquilibrés par un traitement médicamenteux :

  • l’insuline va permettre au sucre d’être assimilé, et donc de faire baisser la glycémie en cas d’hyperglycémie
  • le glucagon ou du sucre en per os ou en perfusion, va combler le manque de sucre dans le sang (hypoglycémie)

 

Circonstances du soin

Vous avez remarqué comme les différents services ont leurs habitudes au sujet des dextro glycémies capillaires. En théorie, ce soin se réalise avant le repas. De son résultat, dépend la quantité d’insuline administrée pour les patients souffrant de DID (Diabète Insulino Dépendant), selon la prescription ou le protocole rédigé par le médecin.

Exemple :

Alice fait la glycémie de Mr Chocolat à 11h45, avec un résultat de 1g85 /l. Le protocole indique qu’entre 1g50 et 2g, l’injection d’insuline est de 2UI d’insuline rapide, car elle a pour propriété de faire chuter la glycémie rapidement.

Imaginons qu’Alice ait enchaîné les urgences ce matin, qu’elle ait pris un gros retard, et que comme par hasard, elle est seule infirmière dans le service. Elle fait la glycémie de Mr Chocolat à 13h (donc après le repas cette fois), et il a 1g85 /l. L’insuline rapide est-elle judicieuse ? C’est une question qu’il faut se poser, car Mr Chocolat a forcément consommé un peu de sucre malgré le régime diabétique, ce qui explique qu’il soit légèrement au-dessus de la norme. La digestion va faire baisser la glycémie et il est fort probable que dans 2h, Mr Chocolat soit dans la norme. Un chocolat juste bien sucré ! 🙂 Si Alice fait l’injection d’insuline rapide, ne risque-t-elle pas de précipiter la baisse de la glycémie vers une hypoglycémie dans les heures à venir ?

Voilà toute la difficulté du diabète insulinodépendant et donc, des circonstances de mesure de la glycémie capillaire.

Technique de réalisation d’une glycémie capillaire

Nous rappelons que sur FDS, on est pas trop branché scolaire, fiche de soin toute faite etc. Nos fiches de soins ont pour but de vous faire réfléchir, de vous faire comprendre les soins pour que VOUS trouviez la meilleure organisation de votre soin selon les circonstances. 

Hygiène

L’hygiène doit être irréprochable pour deux raisons :

  • la main du patient a peut-être baignée dans une tartine de confiture… ce qui fausserait le résultat !
  • le risque infectieux est présent même si… je n’ai jamais vu d’infection capillaire…

Vous devez donc avoir les mains propres et gantées (car vous risquez de vous piquer…), et le patient doit avoir les mains propres. Pour gagner du temps, les infirmiers nettoient la pulpe du doigt (majeur, annulaire ou auriculaire de préférence, pour que la pince pouce-gauche reste intacte) avec un coton ou une compresse non stérile, imbibée de sérum physiologique. Ils sèchent avec une compresse sèche, pour éviter une hémodilution qui fausserait le résultat. Pas d’alcool ! ça pique et ça peut modifier le résultat.

Prélèvement

Prenez la pulpe du doigt et pressez-la de manière à la faire rougir et à augmenter au maximum la surface du doigt sur laquelle vous allez pouvoir piquer avec la lancette. Il peut être plus efficace selon les doigts, de presser la lancette contre le doigt, plus ou moins fort, pour réussir à obtenir une belle goutte de sang. Une fois piquée, la pulpe du doigt doit être pressée vers l’extrémité pour faire sortir le sang et poser une goutte sur la languette de l’appareil à glycémie, préalablement enclenchée.

Voilà, ce qui nous semblait important d’évoquer. Libre à vous de compléter l’information ! D’échanger !

5 thoughts on “Faire et surtout… comprendre une glycémie capillaire !

  1. Bonsoir,
    La pince est à éviter tout comme la pulpe du doigt sont à éviter mais pas uniquement pour la préhension et la douleur, un des risque de complications à long terme est la céssité, et comme à force de piquer on perd la sensibilité, les personnes n arriveraient plus a lire le braille .
    Mais bien sur on le garde pour nous histoire de pas trop décourager les patients 😉