Escarre stade 3 : ulcère

Qu’est-ce qui caractérise l’ulcère concrètement? Le troisième stade de l’escarre se soigne-t-il comme un simple ulcère?

Retrouvez la définition de l’escarre pour comprendre les causes et mécanismes de l’escarre.

Principes de l’ulcération de l’escarre

L’escarre commence par le stade de l’érythème (stade 1), puis celui de la phylctène (stade 2). Si le stade 2 n’est pas soigné efficacement (malgré les bons soins, l’équipe ne peut pas toujours empêcher la dégradation de l’escarre), il évolue vers un ulcère.

Sur ce type de plaie béante où l’on voit clairement la chair, le rôle infirmier est de favoriser le bourgeonnement caractérisé par une rougeur saine des tissus. Pour cela on doit retirer les excès de fibrine (filament jaunâtre ici en bas de l’image) qui ralentit le processus de cicatrisation.

Si le travail est bien réalisé, le bourgeon reprend le dessus et l’on peut espérer diminuer le diamètre de l’escarre jusqu’à le guérir. Ce processus est plus ou moins long, selon la taille de l’escarre, la santé du patient et la qualité de prise en charge par l’équipe de soins. Si au contraire, l’ulcère s’aggrave, l’escarre peut atteindre le stade 4.

Pansement de l’escarre stade 3

Il s’agit d’un soin stérile, et c’est grâce au scalpel ou à une paire de ciseaux de set à pansement que l’on découpe la fibrine lorsque c’est possible : à l’aide d’une pince on maintient une extrémité de fibrine et on découpe à ras de la peau en prenant soin de ne pas toucher la partie bourgeonnante qui risquerait de saigner. Bien sûr ce « découpage » commence après nettoyage de la plaie à l’eau stérile (et non pas au serum physiologique, qui est salé, et peut faire souffrir…). L’escarre de stade 3 est un soin important, demandant dextérité et capacité d’analyse de la situation.

Après l’ablation de fibrine, on comble la plaie soit avec du charbon (diminue les odeurs) soit avec une mèche d’alginate, laquelle absorbe les excès sécrétoires. Généralement on la recouvre ensuite d’une plaque adhésive épaisse (hydrocellulaire) qui va elle aussi retenir les sécrétions et ainsi accélérer le processus de cicatrisation.

La prise en charge de la douleur de l’escarre stade 3

A ce stade 3 de l’escarre, les patients souffrent beaucoup : en collaboration avec le médecin on met en place un antalgique comme une injection sous-cutanée de morphine 45 minutes avant le soin. Bien d’autres solutions sont possibles : travailler en binome pour diminuer le nombre de manipulations de la personne. L’infirmière fait la toilette avec une aide-soignante et réalise le pansement au moment le plus opportun (confort du patient et hygiène). 

Si malheureusement les bons soins n’ont pas permis d’enrayer l’escarre, tôt ou tard arrivera le stade 4 de l’escarre : la nécrose

Une petite vidéo qui s’applique aussi bien au soin d’ulcère de jambe qu’à l’escarre stade 3 : comme toujours, prudence lorsque vous voyez des vidéos de techniques de soins! Réadaptez toujours vos gestes et l’hygiène selon votre service, ses habitudes, ses moyens, et la santé du patient!

Soins complémentaires

Toutes les règles de prévention autour de l’escarre et les soins complémentaires.

Matelas anti-escarre