Douleur en soins infirmiers: traitements, évaluation | FDS - Blog Infirmier

Gestion de la douleur en soins infirmiers


La souffrance est "archi" présente dans le milieu soignant : elle touche le mental, le physique, de manière ponctuelle ou continue. Voyons comment anticiper, repérer et soulager la douleur.

Démarches de soins // Douleur

Risque ou problème?

Tout dépend : la douleur est un risque dans certains cas (elle menace de se manifester, mais n'est pas encore présente) et dans d'autres cas, elle est un problème (elle est présente, on décèle donc des signes).

Voyons tout d'abord dans quels cas peut-on être en situation de risques.

Le risque de douleur

Après une chirurgie, lors de certaines pathologies, on peut avoir mal. L'infirmière doit anticiper la douleur pour l'éviter autant que possible et la traiter au mieux lorsqu'elle est avérée.

Exemples de facteurs de risque de douleur: Surveillance Actions

Le problème : la douleur est présente

Si le patient montre des signes de douleurs, c'est que le problème est avéré. Voici des exemples de manifestations de la douleur :

Prévention et traitement

Médicaments

Afin d'éviter la survenue de la douleur, il est possible de mettre en place un traitement antalgique systématique et adapté à la puissance de la douleur que l'on souhaite éviter. Certains actes de chirurgie sont en effet très douloureux, les patients remontent avec des antalgiques de palier 2 ou plus. Cette prescription est à adapter selon les signes de douleur manifestés par le patient.

Position du patient

Surélever un membre, éviter l'appui du corps sur une partie du corps potentiellement douloureuse...

Le froid et le chaud

Le froid soulage les douleurs engendrées par un état inflammatoire, parce que le froid a un effet anti-inflammatoire. Il fait dégonfler un oedème qui, en devenant moins important, comprime moins les nerfs et donc, diminue le douleur.

Le chaud est quant à lui utilisé pour détendre des muscles dans le cas de douleurs musculaires, de crispations (cervicalgies, lombalgies...).

Les antalgiques

Ils sont facilement administré en soins infirmiers, par voie orale ou en perfusion dans la plupart des cas. Il existe 3 paliers d'antalgique, du paracétamol (le plus faible) à la morphine (le plus fort), sans oublier les anesthésiques. Pour en savoir plus, parcourez une autre fiche, sur les antalgiques.

Rédaction, SEO et Développement Web : Lucie Manet, ancienne infirmière.

Pensez à faire vos cadeaux entre 2 soins infirmiers!!