types-de-betadine

Délais de conservation après ouverture des antiseptiques

Contexte

Les soignants ont recours aux solutions de lavage des mains et aux solutions antiseptiques tout au long de leur service, à chaque soin, à chaque préparation de soin. Ces produits, pour être efficaces, doivent être utilisés selon des règles précises (voir les règles d’hygiène) et en respectant les dates de péremption et les délais de conservation des flacons après ouverture. Sans cela, le lavage des mains, la friction au gel hydroalcoolique ou l’antisepsie est inefficace, ce qui entraîne donc risque infectieux.

Délais de conservation

Bien évidemment, avant les soins, la vérification des dates de péremption est une base fondamentale. Ensuite, il convient de vérifier la date d’ouverture du produit, car il ne reste pas efficace éternellement! Dans la plupart des cas, les antiseptiques peuvent être utilisés pendant 1 mois après leur ouverture. C’est le cas des produits suivants :

  • SHA (Solution Hydro-alcoolique)
  • Hibiscrub
  • Betadine Scrub (flacon rouge)
  • Betadine dermique (flacon jaune)
  • Betadine alcoolique (flacon orange)
  • Betadine bain de bouche (flacon vert)
  • Betadine Vaginale (flacon bleu)
  • Dakin

Ces recommandations sont celles du CCLIN Picardie, informations recueillies lors d’une journée de formation au CH de Chauny en 2010.

Que se passe-t-il si les délais sont dépassés ?

Lorsqu’on mange un yaourt périmé, on risque une bonne gastro. Lorsqu’on utilise un antiseptique périmé ou ouvert depuis 3 mois, on risque peut-être une bonne gastro aussi 🙂 Mais pas pour les mêmes raisons. Le yaourt périmé contient potentiellement des bactéries qui vont provoquer une infection voire une intoxication alimentaire. La Bétadine périmée (parce que la date de péremption est dépassée ou parce que la date d’ouverture du flacon est trop ancienne) ne va pas vous faire de mal directement, ni à vous soignant, ni à vous patient. Elle va par contre, être inefficace en ne désinfectant pas ou pas assez bien. Si jamais une bactérie passe par là, elle rira au nez de la Bétadine et collera une bonne infection à sa victime.

L’organisation du service par rapport à la péremption des antiseptiques

Grosso modo, tous les services hospitaliers fonctionnent de la même façon.

La première règle est de ne pas commander trop d’antiseptiques, au risque de ne pas pouvoir tous les utiliser avant la date limite. Sur le même principe, on commande des flacons de la bonne taille (pas trop petits sinon ils coûtent trop chers, pas trop grands sinon ils sont jetés alors qu’on n’a pas utilisé les 3/4 du produit).

La seconde règle est que le soignant qui ouvre un flacon doit noter la date du jour dessus.

La troisième règle est que le soignant vérifie quotidiennement les dates d’ouverture des produits qu’il utilise et qu’il jette ceux qui sont arrivés à 1 mois d’ouverture.

Laisser un commentaire