Varices oesophagiennes : complications, rupture de varice...

Ulcère de l

Ulcère de l'estomac ou gastroduodenal

Définition de l'ulcère de l'estomac ou gastroduodénal

Qu'est-ce que l'ulcère d'estomac ou ulcère gastroduodénal ? Il est important de comprendre les différentes appellations de l'ulcère digestif. En effet, un ulcère gastroduodénal est un ulcère situé soit dans l'estomac, soit dans le duodénum (partie haute de l'intestin). (...)

Grille AGGIR : évaluation de l

Grille AGGIR : évaluation de l'autonomie des personnes âgées

Définitions, concepts et utilisation de la grille AGGIR pour les soignants, ou futurs. On cherche ici à évaluer l'autonomie de la personne âgée afin d'envisager ou non une aide financière pour être soigné correctement.

Définition et concep

Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources : voilà ce que signifie (...)

Faire et surtout... comprendre une glycémie capillaire !

Faire et surtout... comprendre une glycémie capillaire !

Récemment, si vous suivez un tout p'tit peu l'actualité, vous avez entendu parler de projet de loi rendant légale la réalisation de glycémies capillaires par les aides-soignantes. En soi, l'acte technique est simple, même s'il donne parfois du "doigt à retordre" !! Par contre, c'est (...)

Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles

L'intégrité du matériel, sa date de péremption

Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)

Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

Varices oesophagiennes : complications Les varices oesophagiennes entraînent des complications à la fois bénignes (douleur thoracique sans gravité) et des complications grave (rupture de varice). La prise en charge de ces risques est évidemment préventive, grâce à l'amélioration du mode de vie, un traitement ou même une intervention chirurgicale.

Prévention des complications de varices de type "Douleur thoracique"


Rares, les douleurs exprimées par les patients porteurs de varices de l'oesophage ne sont pas forcément un signe de gravité. Pour éviter la douleur thoracique, des antalgiques simples peuvent aider. Mais en réalité, lorsque des varices oesophagiennes sont découvertes, la meilleure manière d'agir est la ligature des varices car elle évite aussi les complications graves telles que la rupture de varice.

Prévention de la rupture oesophagienne : complication grave


Cette rupture engendre généralement une hémorragie massive qui cause le décès rapidement, à moins d'une chirurgie d'urgence, mais cela reste difficile à mettre en place étant donné la pression sanguine importante (hypertension portale) qui provoque un saignement important, avec un débit important. C'est pourquoi la meilleure manière d'agir est de programmer une ligature des varices. Cette technique opératoire parvient à considérablement diminuer ou détruire les problèmes variqueux afin de supprimer le risque principal de complications : l'hémorragie digestive (hématémèse).

Pourquoi les varices oesophagiennes entraînent de telles complications ?


Il faut bien comprendre que les varices sont intimement liées à la pression artérielle ou veineuse. Or, dans les veines situées dans la zone thoracique ou digestive, la pression est forte. L'hypertention portale (pression veineuse portale trop élevée) est d'ailleurs la cause principale des varices oesophagiennes, elle-même causée par une maladie sous-jacente liée au foie : cancer, hépatite ou alcoolisme ayant engendré une cirrhose. Cette pression élevée finit par déformer la varice, de la même manière que des varices se forment aux membres inférieurs lorsqu'on a une mauvaise circulation sanguine. Cette déformation de type gonflement vient fragiliser les parois veineuses, comme un élastique que l'on étire et qui s'affine. Plus la varice s'aggrave, plus le risque d'hématémèse est importante. La forte pression veineuse de la veine porte est aussi responsable de la gravité de l'hémorragie qui peut entrainer le décès dans les minutes qui suivent dans le pire des cas. Pour les faibles saignements, le patient qui consulte de suite peut subir une intervention chirurgicale salvatrice. C'est pourquoi il est important pour le patient de connaître ce risque de varices afin qu'il sache agir. L'infirmier a donc un rôle en termes d'éducation du patient à ne pas négliger, même s'il ne faut pas non plus inquiéter le patient exagérément.

Publié dans la catégorie Cardiologie par Lucie Manet le : 03-02-2020 21:22

Commentaires

Envie de commenter ?