Ulcère de l'estomac ou gastroduodenal

Ulcère de l

Ulcère de l'estomac ou gastroduodenal

Définition de l'ulcère de l'estomac ou gastroduodénal

Qu'est-ce que l'ulcère d'estomac ou ulcère gastroduodénal ? Il est important de comprendre les différentes appellations de l'ulcère digestif. En effet, un ulcère gastroduodénal est un ulcère situé soit dans l'estomac, soit dans le duodénum (partie haute de l'intestin). (...)

Grille AGGIR : évaluation de l

Grille AGGIR : évaluation de l'autonomie des personnes âgées

Définitions, concepts et utilisation de la grille AGGIR pour les soignants, ou futurs. On cherche ici à évaluer l'autonomie de la personne âgée afin d'envisager ou non une aide financière pour être soigné correctement.

Définition et concep

Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources : voilà ce que signifie (...)

Faire et surtout... comprendre une glycémie capillaire !

Faire et surtout... comprendre une glycémie capillaire !

Récemment, si vous suivez un tout p'tit peu l'actualité, vous avez entendu parler de projet de loi rendant légale la réalisation de glycémies capillaires par les aides-soignantes. En soi, l'acte technique est simple, même s'il donne parfois du "doigt à retordre" !! Par contre, c'est (...)

Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles

L'intégrité du matériel, sa date de péremption

Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)

Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

Ulcère de l'estomac ou gastroduodenal

Définition de l'ulcère de l'estomac ou gastroduodénal


Qu'est-ce que l'ulcère d'estomac ou ulcère gastroduodénal ? Il est important de comprendre les différentes appellations de l'ulcère digestif. En effet, un ulcère gastroduodénal est un ulcère situé soit dans l'estomac, soit dans le duodénum (partie haute de l'intestin). Donc un ulcère d'estomac est un ulcère gastroduodénal, mais l'inverse n'est pas forcément vrai ! L'ulcère gastroduodénal n'est pas forcément dans l'estomac, mais peut être dans le duodénum.


L'ulcère est une altération des tissus internes de l'estomac ou de l'intestin, comme une égratignure ou une plaie sur la peau. L'ulcère d'estomac ou l'uclère duodénal peut donc causer des saignements ou des hémorragies internes, parfois imperceptibles par le patient. Dans le pire des cas, cette plaie peut même perforer l'estomac : il y a littéralement un trou qui rend possible le passage du contenu de l'estomac vers la cavité abdominale. C'est ce qu'on appelle l'ulcère perforant.

Causes d'ulcère d'estomac


On recense deux grandes catégories de causes d'ulcère : l'infection à Helicobacter Pylori et l'effet secondaire de certains traitements. 


Infection par Helicobacter Pylori


Helicobacter Pylori est une bactérie connue pour les troubles digestifs qu'elle peut causer, potentiellement graves comme l'ulcère en l'occurence. Cette bactérie cause une inflammation du système digestif, appelée gastrite. Cela peut causer le décès par hémorragie digestive ou contamination de la cavité abdominale en cas d'ulcère perforant. Le traitement par antibiotique peut résoudre les problèmes d'ulcères, mais pas toujours.


Cause iatrogénique


La iatrogénie rappelons-le, est l'ensemble des conséquences sur la santé d'un traitement ou d'une action médicale. Les effets indésirables engendrés par les médicaments en font partie. De nombreux médicaments employés fréquemment qui plus est, peuvent engendrer ou agrraver un ulcère gastroduodénal. Les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS tels que l'Ibuprofène, Diclofénac) et l'aspirine sont des traitements pouvant provoquer un ulcère digestif.


Stress et mode de vie


Il est connu que le stress engendre des effets néfastes sur le corps, comme le montre des expressions très anciennes. Se mettre la rate au cours-bouillon, avoir la boule au ventre, etc. Les personnes fort anxieuses, même si cette anxiété ou cette douleur psyhique est inconsciente, peut créer de l'acidité importante dans l'estomac, au point de provoquer un ulcère. Le mode de vie aussi peut entraîner ces soucis : forte consommation d'alcool, mauvaise alimentation, association tabac-alcool en sont les meilleurs exemples.


Symptômes de l'ulcère gastroduodénal


Avant même la présence d'un ulcère proprement dit, le patient peut ressentir des douleurs abdominales, de l'acidité dans le ventre, dans l'oesophage, un reflux gastro-oesophagien (RGO). Tout cela peut être à la fois bénin et à la fois présager d'un ulcère pour l'avenir. La consultation peut se faire dès ce stade pour déterminer les facteurs de risque de l'ulcère (traitement AINS, aspirine, stress, alcool, etc.). Parfois, ce début d'ulcère n'est pas perçu (asymptômatique) puis apparaissent des signes de gravité tels que des crachats de sang (hémoptysie), du sang dans les selles se manifestant par des selles noires (méléna). Cela peut aller jusqu'à l'hémorragie massive est donc jusqu'au choc hémorragique puis au décès.


Traitement de l'ulcère


Le traitement de l'ulcère dépend essentiellement de sa cause. Parfois, aucune cause n'est trouvée et la piste pyschologique est alors avancée. Certains patients bénéficiant alors d'un accompagnment avec un psyschothérapeute ressentent un bienfait flagrant sur le plan mental, confortant cette hypothèse de la cause psychologique (stress, mal-être, angoisses).


Mise en place de traitement contre l'acidité, grâce aux  antiacides (Maalox®, Xolaam®, Rolaids®,  Rocgel®, Tums®) et à une alimentation peu acidifiantes ua niveau de l'estomac (éviter le café, les excès en général, les produits transformés, le sucre...).


Une antibiothérapie si Helicobacter Pylori est retrouvée dans le tube digestif au cours d'une fibroscopie / coloscopie.


L'arrêt des traitements par AINS ou aspirine, avec une substition par d'autres antalgiques ou antipurétiques ou antiagrégant plaquettaires.


Lorsque l'ulcère est grave, il est nécessaire de réaliser une intervention chirurgicale d'urgence pour résoudre la perforation d'ulcère et rendre à nouveau l'estomac ou le duodénum perméable.


Complications engendrées par l'ulcère


Que ce soit l'ulcère d'estomac ou l'ulcère d'intestin, les risques sont similaires : un saignement chronique pouvant entraîner une anémie, des crachats de sang (hémoptysie), du sang dans les selles se manifestant par des selles noires (méléna), des maux de ventre (potentiellement présents avant le stade d'ulcère et avant les autres symptômes. Lorsque l'ulcère est grave, il provoque une hémorragie digestive avec un risque de choc hémorragique, une perforation de l'estomac ou du duodénum entraînant d'emblée une péritonite (inflammation / infection du péritoine, qui est l'enveloppe contenant les organes digestifs).

Publié dans la catégorie Digestif par Lucie Manet le : 22-04-2020 06:06

Commentaires

Envie de commenter ?