Pousse Seringue Electrique (PSE) ou Seringue Auto Pulsée (SAP)

Grille AGGIR : évaluation de l

Grille AGGIR : évaluation de l'autonomie des personnes âgées

Définitions, concepts et utilisation de la grille AGGIR pour les soignants, ou futurs. On cherche ici à évaluer l'autonomie de la personne âgée afin d'envisager ou non une aide financière pour être soigné correctement.

Définition et concep

Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources : voilà ce que signifie (...)

Faire et surtout... comprendre une glycémie capillaire !

Faire et surtout... comprendre une glycémie capillaire !

Récemment, si vous suivez un tout p'tit peu l'actualité, vous avez entendu parler de projet de loi rendant légale la réalisation de glycémies capillaires par les aides-soignantes. En soi, l'acte technique est simple, même s'il donne parfois du "doigt à retordre" !! Par contre, c'est (...)

Virginia Henderson : qui est cette femme dont le nom hante l

Virginia Henderson : qui est cette femme dont le nom hante l'esprit des infirmiers ? :-)

Parce qu'elle a conçu un système d'évaluation des besoins des patients, Virgina Henderson est très connue. Biographie, histoire, naissance des 14 besoins...

Biographie en bref

Née en 1897, Virgina Henderson a vécu presque 100 ans, décédée en 1996. Il faut croire qu'elle appliquait son concept des 14 (...)

Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles

L'intégrité du matériel, sa date de péremption

Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)

Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

Pousse Seringue Electrique (PSE) ou Seringue Auto Pulsée (SAP) Un Pousse Seringue Electrique est un appareil électronique destiné à pousser sur le piston d'une seringue, reliée au patient par intraveineux. Le contenu de la seringue est ainsi administré en IV, sans l'intervention (hormis surveillance et remplacement des seringues vides) de l'infirmière. Il est utilisé pour l'administration IV de traitement comme le Loxen (antihypertenseur), ou des antibiotiques par exemple.

Quand utilise-t-on un PSE ?


Le Pousse Seringue Electrique sert, comme son nom l'indique, à pousser une seringue de façon continue, lente, sans intervention de l'humain. C'est-à-dire que l'humain ne fait que préparer et installer la seringue, mettre en route l'appareil, et le pousse-seringue administre le traitement au patient en intraveineux. Il permet donc de libérer le personnel, d'administrer un traitement à une vitesse très contrôlée. L'avantage est que grâce à sa précision, même avec un débit lent, le produit passe bien dans la veine, tandis qu'avec une perfusion (poche) avec un débit lent, cela arrive que le débit finisse par stopper de lui-même, alors qu'il reste une bonne partie du traitement à administrer. La SAP évite ce genre de problèmes, même si elle n'est pas infaillible !

Traitements


Le PSE a pour avantage d'être très précis et quasiment immuable en termes de débit : le traitement est administré à un rythme très précis, même si parfois des soucis viennent empêcher le fonctionnement de l'appareil qui sonne alors pour avertir l'équipe, qui le remet en marche (tubulure coudée qui empêche l'écoulement du liquide, seringue finie...). On peut donc administrer en PSE tout ce qu'on peut administrer en perfusion mais dont on souhaite une précision du débit, irréprochable. Le débit des perfusions traditionnelles ayant tendance à varier sans cesse, surtout à un rythme lent qui peut engendrer une coagulation empêchant le produit de s'écouler dans la veine, on préfère le PSE pour des traitements importants. J'ai surtout administré du Loxen (antihypertenseur) en PSE, mais on peut administrer tout traitement, dèls lors qu'il y a une prescription ou un protocole : morphine ou autre antalgique par exemple.

Matériel


Pour administrer un traitement IV par PSE, vous devez préparer :

  • Matériel de pose de perfusion si le patient n'a pas encore d'accès veineux

  • Votre calcul de dose

  • PSE : appareil + câble, préalablement désinfectés

  • Pied à perfusion sur lequel poser le pousse-seringue ou prendre une adaptable... nettoyée

  • Tubulure

  • Seringue de 50cc ou 60cc selon les besoins et le matériel dispo, préparée au préalable en salle de soin (donc avec le traitement, la prescription)

  • Compresses stériles pour manipuler les robinets et l'entrée de la seringue

  • Robinets au cas où

  • SHA

  • Sac poubelle noir


Pose d'un PSE ou SAP


Si le patient n'a pas d'accès veineux, il faut d'abord poser une perfusion, pour pouvoir relier ensuite le PSE en IV. Prévoyez d'emblée un robinet pour relier le PSE à l'accès veineux facilement.

  • Vérifiez que votre SAP fonctionne !

  • Préparez la seringue en salle de soin, avec les mêmes précautions que pour une préparation de perfusion (compresses stériles pour manipuler les ampoules etc). Branchez-y une tubulure, purgez le tout et remettez l'ensemble dans son emballage afin de le transporter en chambre, à l'abri des germes

  • Rendez-vous à la chambre du patient, dites bonjour et souriez :-) Expliquez brièvement la raison de votre venue

  • Vérifiez que l'accès veineux est toujours opérationnel

  • Vérifiez que vous avez un robinet pour poser le PSE, sinon, installez-en un en manipulant le tout avec des compresses stériles

  • Installez l'appareil sur le pied à perfusion, branchez-le à la prise électrique

  • Lavez-vos mains à la SHA

  • Posez la seringue dans l'emplacement prévu à cet effet

  • Connectez la tubulure du PSE au robinet.

  • Utilisez la fonction "purge" de l'appareil, si la tubulure n'est pas déjà parfaitement purgée

  • Réglez l'appareil sur le débit prescrit (en général, il suffit que vous indiquiez le nombre de ml/h)

  • Appuyez sur le bouton de mise en route

  • Jetez vos emballages et faites vos transmissions. Gardez les oreilles grandes ouvertes pour entendre l'alarme de l'appareil en fin de traitement ou en cas de problème qui empêche l'administration du traitement

  • Pourquoi la SAP bloque tout le temps ?


    Si à vous aussi, il est arrivé de faire des dizaines d'aller-retours dans une chambre à cause d'une SAP qui sonne sans qu'on arrive à régler le problème, sachez que j'ai un conseil qui vous fera peut-être économiser des centaines de mètres : il existe une fonction pour paramétrer la limite de pression d'occlusion. Celle-ci sert normalement à protéger le patient en alertant l'équipe de soins qu'une bulle d'air est présente par exemple. Personnellement, je n'ai jamais eu à régler ce paramètre, mais sachez que ça existe.

Publié dans la catégorie Perfusions par Lucie Manet le : 03-02-2020 19:43

Commentaires

Envie de commenter ?