Complications de l'alcoolisme.

Grille AGGIR : évaluation de l

Grille AGGIR : évaluation de l'autonomie des personnes âgées

Définitions, concepts et utilisation de la grille AGGIR pour les soignants, ou futurs. On cherche ici à évaluer l'autonomie de la personne âgée afin d'envisager ou non une aide financière pour être soigné correctement.

Définition et concep

Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources : voilà ce que signifie (...)

Faire et surtout... comprendre une glycémie capillaire !

Faire et surtout... comprendre une glycémie capillaire !

Récemment, si vous suivez un tout p'tit peu l'actualité, vous avez entendu parler de projet de loi rendant légale la réalisation de glycémies capillaires par les aides-soignantes. En soi, l'acte technique est simple, même s'il donne parfois du "doigt à retordre" !! Par contre, c'est (...)

Virginia Henderson : qui est cette femme dont le nom hante l

Virginia Henderson : qui est cette femme dont le nom hante l'esprit des infirmiers ? :-)

Parce qu'elle a conçu un système d'évaluation des besoins des patients, Virgina Henderson est très connue. Biographie, histoire, naissance des 14 besoins...

Biographie en bref

Née en 1897, Virgina Henderson a vécu presque 100 ans, décédée en 1996. Il faut croire qu'elle appliquait son concept des 14 (...)

Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles

L'intégrité du matériel, sa date de péremption

Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)

Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

Complications de l'alcoolisme. La plupart des gens connaissent les complications immédiates de la consommation d'alcool... Hélas, très peu savent les ravages de l'alcoolisme chronique, à long terme, et de façon irréversible. Notre rédactrice et infirmière Lucie, a d'ailleurs travaillé avec des personnes ayant souffert (ou souffrant encore) d'une addiction à l'alcool de longue date. Elle a constaté avec effarement à quel point ces gens ont du mal à accepter certains diagnostics irréversibles et dramatiques...

Complications immédiates


Tout le monde a déjà bu un verre ou deux, vous connaissez donc tous ou presque les effets immédiats de l'alcool.
  • Après 1 ou 2 verres, la personne ressent :

    • Etourdissement

    • EuphorieDéshinibition (la personne se "lâche", dit des choses qu'elle n'ose pas dire habituellement, rit plus facilement, danse...)

    • Troubles de l'élocution : l'articulation est moins précise



  • Après de nombreux verres :

    • Troubles de mémoire : la personne ne se souvient plus de rien, c'est le trou noir. Cela est dû à une altération du système nerveux, réversible, car l'alcool a un effet sur les neurotransmetteurs comme le glutamate (rôle dans la mémorisation)

    • Pancréatite aïgue : l'inflammation du pancréas est souvent difficile à supporter car très douloureux. Elle peut provoquer des troubles métaboliques : un diabète peut apparaître.



  • Complications de l'alcoolisme chronique


    Lorsque la personne addict boit tous les jours, pendant une longue période, elle peut souffrir de troubles importants, même des années plus tard, qui sont irréversibles :

    • Neuropathie périphérique : les membres inférieurs sont faibles (hypotonie) ou hyper-rigides (hypertonie), tremblent, sont douloureux (crampes, brûlures...) et la marche devient de plus en plus difficile. On note une ataxie (mauvaise coordination des membres).

    • Syndrome de Korsakov : du nom du médecin qui a définit un ensemble de troubles comme faisant partie d'une même maladie, nommée "psychosis polyneuritica". Cette pathologie, également appelée Encéphalopathie de Gayet-Wernicke, associe des troubles cérébraux pouvant se manifester par des troubles de la mémoire, une démence et la polyneuropathie citée ci-dessus

    • Altération de la vue, par atteinte du nerf VI ou III, selon les cas

    • Cirrhose : le foie est malade, gros, pouvant évoluer vers un cancer

    • Oesophagite et varices oesophagiennes : ces varices peuvent se rompre, entraînant une hémorragie grave car difficile à traiter du fait de son emplacement.


    Korsakov


    Le syndrome de Korsakov est causé par plusieurs lésions consécutives à une consommation chronique d'alcool : la carence en vitamine B1, la lésion de neurotransmetteurs. C'est pourquoi lorsqu'un médecin repère un alcoolisme chronique, qui souvent est aggravé par une dénutrition, il prescrit de la vitamine B1, en prévention de ce syndrome.

    A long terme


    L'alcoolisme chronique et à long terme cause des ravages. Les personnes ont du mal à marcher, ont une mémoire déficiente, souffrent de démence... Lorsqu'ils ne sont pas décédés des suites d'un coma éthylique, d'une crise d'acidocétose... Parfois, ces troubles touchent des hommes ou femmes relativement jeunes : il n'est pas rare, dans une population précaire de rencontrer un syndrome de Korsakov à 45 ans, tandis que la démence touche habituellement des personnes âgées. En résumé, l'alcool à long terme empêche de vivre normalement, diminue considérablement l'espérance de vie et la qualité de vie, avec parfois des personnes qui doivent intégrer une structure d'hébergement car elle ne sont plus autonomes physiquement ou mentalement...

    Publié dans la catégorie Psychiatrie par Lucie Manet le : 05-04-2012 12:00

    Commentaires

    Envie de commenter ?