Collapsus

Ulcère de l

Ulcère de l'estomac ou gastroduodenal

Définition de l'ulcère de l'estomac ou gastroduodénal

Qu'est-ce que l'ulcère d'estomac ou ulcère gastroduodénal ? Il est important de comprendre les différentes appellations de l'ulcère digestif. En effet, un ulcère gastroduodénal est un ulcère situé soit dans l'estomac, soit dans le duodénum (partie haute de l'intestin). (...)

Grille AGGIR : évaluation de l

Grille AGGIR : évaluation de l'autonomie des personnes âgées

Définitions, concepts et utilisation de la grille AGGIR pour les soignants, ou futurs. On cherche ici à évaluer l'autonomie de la personne âgée afin d'envisager ou non une aide financière pour être soigné correctement.

Définition et concep

Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources : voilà ce que signifie (...)

Faire et surtout... comprendre une glycémie capillaire !

Faire et surtout... comprendre une glycémie capillaire !

Récemment, si vous suivez un tout p'tit peu l'actualité, vous avez entendu parler de projet de loi rendant légale la réalisation de glycémies capillaires par les aides-soignantes. En soi, l'acte technique est simple, même s'il donne parfois du "doigt à retordre" !! Par contre, c'est (...)

Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles

L'intégrité du matériel, sa date de péremption

Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)

Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

Collapsus

Définition


Le collapsus (lapsus = chute en latin) est un malaise qui apparaît subitement et qui est une urgence vitale. Ce terme désigne plus souvent le collapsus cardiovasculaire (= effondrement du fonctionnement du système cardiovasculaire), mais il existe également le collapsus pulmonaire (= défaillance brutale des poumons). Dans tous les cas, le collapsus est caractérisé par la chute de pression d'un liquide corporel, empêchant l'organe concerné de fonctionner normalement. Le collapsus cardiovasculaire se manifeste donc par une chute de tension (systolique (1er chiffre) inférieure à 8). Le collapsus peut entraîner rapidement un état de choc.

Causes


Le collapsus survient suite à un problème de nature allergique, hémorragique, électrolytique ou infectieux. En effet, il résulte d'une réaction forte dans l'organisme : hémorragie interne ou externe, déshydratation grave, septicémie aggravée (infection du sang qui n'a pas été prise en charge ou dont le traitement n'a pas été suffisant malgré tout), réaction allergie grave (piqûre de guêpe, traitement, aliment...). Le corps, pour tenter de se protéger face à un fort déséquilibre, provoque des réactions radicales qui malheureusement, peuvent entraîner un collapsus, pouvant aller jusqu'au décès. La prise en charge doit donc être immédiate et par une équipe médicale dotée de tous les traitements d'urgence (adrénaline etc.).
Dans le cas d'un collapsus pulmonaire, les poumons s'affaissent, avec donc une difficulté respiratoire. La cause peut être un pneumothorax (perforation du poumon permettant à l'air des poumons de s'échapper) ou une atélectasie (alvéole collabée) par exemple.
Le collapsus toxique est quant à lui un effondrement de l'état général suite à une intoxication.

Mécanismes


Les mécanismes menant au collapsus dépendent de la cause de celui-ci. Lorsqu'une infection est à l'origine du collapsus par exemple, peu importe où se trouve le siège de l'infection, elle peut se propager dans la circulation sanguine. C'est ce qu'on appelle la septicémie (littéralement, infection du sang) et engendrer un collapsus voire même un état de choc, c'est-à-dire un état d'urgence vitale du fait d'une mauvaise réponse à l'infection. Ce qu'il se passe ? Le collapsus engendre une réduction de la perfusion tissulaire (les échanges entre cellules et organes ne se font donc plus correctement), engendrant une défaillance multiviscérale aiguë : le coeur, les poumons, les reins et le foie sont impactés.

Symptômes


Symptômes du collapsus cardiovasculaire



Symptômes du collapsus pulmonaire



  • polypnée : respiration trop rapide due à l'inefficacité de la respiration

  • hypoxémie : la saturation (saturation en oxygène inférieure à 90%), montre un défatu d'oxygène dans le sang
  • tachycardie ou bradycardie : on mesure le pouls (souvent supérieur à 110), souvent à peine perceptible au poignet (prendre à la carotide ou en fémoral)

  • cyanose / marbrures : coloration violacée des extrémités du corps, des lèvres, ou même des genoux, causée par l'hypoxémie

Traitement


Le collapsus est traité de manière étiologique (étiologie = cause) : on traite la cause pour rétablir l'état général du patient, même si on instaure également un traitement d'urgence personnalisé (faire remonter une TA effondrée par exemple, apporte de l'oxygène etc). Dans le cas d'un collapsus pulmonaire sur pneumothorax, la chirurgie permet de stabiliser le patient (l'intervention s'appelle la pleurodèse, qui consiste à faire adhérer des paries du poumon entre elles pour "boucher le trou" !

Actions infirmières


Rôle propre - collapsus - soins infirmiers


  • Mesure régulière des constantes (patient scopé) pour évaluer l'aggravation ou l'amélioration de l'état du patient, l'efficacité du traitement et des actions mises en place

  • Anticipation d'une éventuelle dégradation de l'état du patient qui risque l'état de choc

  • Laisser au repos strict


Rôle sur prescription / protocole - collapsus - soins infirmiers



  • Interrogatoire du patient / famille permettant d'aiguiller sur les causes du collapsus et de connaître les ATCD

  • Pose d'oxygène dans le cas d'une saturation trop basse

  • Pose de perfusion pour permettre l'administration de traitements d'urgence

  • Administration de traitements (adrénaline...


Complications du collapsus


Le collapsus est une urgence vitale qui peut mener rapidement à l'état de choc et donc au décès. Les complications consécutives à un collapsus sont donc fonction de la durée du collapsus et / ou de l'état de choc et / ou de l'absence d'oxygénation dans le cas d'un arrêt cardio-respiratoire (ACR) : séquelles neurologie (paralysies), décès...

Publié dans la catégorie Urgences Réa par Lucie Manet le : 05-04-2012 12:00

Commentaires

Envie de commenter ?