1er lever : déroulement du soin en technique

Grille AGGIR : évaluation de l

Grille AGGIR : évaluation de l'autonomie des personnes âgées

Définitions, concepts et utilisation de la grille AGGIR pour les soignants, ou futurs. On cherche ici à évaluer l'autonomie de la personne âgée afin d'envisager ou non une aide financière pour être soigné correctement.

Définition et concep

Autonomie Gérontologie Groupes Iso-Ressources : voilà ce que signifie (...)

Faire et surtout... comprendre une glycémie capillaire !

Faire et surtout... comprendre une glycémie capillaire !

Récemment, si vous suivez un tout p'tit peu l'actualité, vous avez entendu parler de projet de loi rendant légale la réalisation de glycémies capillaires par les aides-soignantes. En soi, l'acte technique est simple, même s'il donne parfois du "doigt à retordre" !! Par contre, c'est (...)

Virginia Henderson : qui est cette femme dont le nom hante l

Virginia Henderson : qui est cette femme dont le nom hante l'esprit des infirmiers ? :-)

Parce qu'elle a conçu un système d'évaluation des besoins des patients, Virgina Henderson est très connue. Biographie, histoire, naissance des 14 besoins...

Biographie en bref

Née en 1897, Virgina Henderson a vécu presque 100 ans, décédée en 1996. Il faut croire qu'elle appliquait son concept des 14 (...)

Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles

L'intégrité du matériel, sa date de péremption

Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)

Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

1er lever soins infirmiers

Après une anesthésie générale ou un alitement prolongé, la première fois que le patient se lève est délicate. Aussi les infirmiers réalisent une surveillance au moment du 1er lever.


Risques à connaître lors du 1er lever


Le fait de se lever après avoir subi une anesthésie générale ou un alitement de plusieurs jours ou plus, peut causer une hypotension orthostatique du fait du passage de l'horizontale à la verticale. C'est à dire une baisse de tension importante quand on passe de la position assise à la position debout, souvent repérable car le patient a des vertiges et risque de chuter, voire même de perdre connaissance. Le patient risque donc de se blesser physiquement, ce que l'on cherche évidemment à éviter en incitant à un premier lever en douceur, étape par étape et sous surveillance.

Technique du 1er lever


Avant toute chose, munissez-vous d'un tensiomètre et d'un ou une collègue :-) Le 1er lever se fait en présence de 2 soignants : IDE et AS. Ainsi, si le patient chute, vous serez capable de l'en empêcher pour le rassoir sur le lit.


Rendez-vous dans la chambre du patient avec votre appareil à tension pour expliquer au patient que vous allez prendre sa tension pour voir s'il peut se lever.


En position allongé donc, le patient doit avoir une tension similaire à la tension habituelle. Si c'est le cas, demandez au patient de s'assoir au bord du lit, en l'aidant s'il en a besoin, par exemple si des douleurs ou un handicap l'empêchent de s'assoir par lui-même.


Une fois assis au bord du lit, le patient doit avoir les jambes pendantes. Vous prenez à nouveau sa tension et si elle ne chute pas trop, vous devez patienter 5 minutes avant que le patient se lève sur ses 2 jambes cette fois. Si elle chute trop, par exemple de 13à 10, rallongez le patient.


Aidez le patient à se lever s'il ne peut le faire seul car gêné par une douleur, une perfusion, etc.). Une fois debout, reprenez sa tension tout en étant vigilant quant à la survenue de vertiges ou de chute, afin de rattraper le patient car c'est surtout à ce moment que les complications arrivent, même si elles sont très rares. Si tout se passe bien, la personne peut s'assoir au fauteuil, avec un transfert sous votre surveillance et si besoin avec votre aide. Repassez 10 minutes plus tard pour vous assurer que tout va bien.


Voilà, ça c'était le scénario où tout se passe bien. Mais que faire si ça ne se passe pas bien ? La première chose à évaluer, c'est la tension. Si rien qu'en position assise votre patient présente une chute de tension, par exemple en position allongée il avait 13, et assis il a 10, mieux vaut attendre encore un peu avant le lever car il va sans doute s'effondrer une fois debout. Dans ce cas, le patient se rallonge et vous retentez plus tard de faire un premier lever en toute sécurité. Mais ce scénario n'est pas le pire ! Vous pouvez vous retrouver avec un patient qui ne tient pas debout malgré que la tension soit stable ou qu'elle ait à peine baissé. Dans ce cas, bien sûr, vous le rallongez et recommencez plus tard. Pensez aussi à réfléchir à ce qui à causé cette chute de tension chez ce patient, car cela arrive rarement. Un surdosage de traitement par exemple, un saignement important, etc. Vous devez donc connaître tout ce qui peut causer une hypotension.

Publié dans la catégorie Constantes par Lucie Manet le : 05-04-2012 12:00

Commentaires

Envie de commenter ?