Soins infirmiers : perfusion par KTC, techniques

La pose de cet accès veineux central relève du rôle du médecin. L’infirmière quant à elle intervient pour l’administration des solutés, le nettoyage du pansement qui protège le point de ponction… Regardez cette vidéo sur la pose d’un KTC :

 

Le positionnement du KTC
Comme on l’aperçoit sur cette image, le pansement sera réalisé au niveau de la base du cou par l’infirmière. C’est en effet dans la veine jugulaire que le docteur pose la perfusion du KTC. […]

Pose de perfusion intraveineuse périphérique

perfusion

Poser une voie veineuse périphérique (VVP) comporte des risques qu’il convient de connaître : en effet ils sont à prendre en compte lors de la réalisation du soin.
Risques inhérents à la pose de perfusion intraveineuse périphérique

– infectieux : en introduisant un corps étranger dans un vaisseau sanguin, on crée une porte d’entrée pour les germes.

– embolie gazeuse : il faut purger la tubulure, les raccords au moment de la préparation de la perfusion afin de ne pas laisser l’air s’introduire dans les veines. Cela peut créer des convulsions, un coma, des séquelles neurologiques… […]

Pose de perfusion PAC : aiguille de Huber – Fiches de soins infirmiers

Contrairement à la pose de voie veineuse périphérique, tout le dispositif ici doit rester stérile : poches de perfusion et tubulures également.
Définition du PAC (Chambre implantable)
Dans la majorité des cas, cette petite boite posée sous la peau sur le haut du torse permet de perfuser facilement les personnes soumises à une chimiothérapie : le but est de conserver un bon capital veineux. Cette petite boite est en fait un cathéter mis en place au bloc sous anesthésie générale :il suffit ensuite de piquer au centre du boitier qui est juste sous la peau pour pouvoir perfuser. […]