Anti-inflammatoires Non Stéroiens (AINS) : contre-indications


Très connus car très souvent prescrits, les anti-inflammatoires soignent de nombreux maux du quotidien ou qui peuvent nous toucher de temps à autre.

Ils peuvent traiter des symptômes aigus / passagers ou chroniques.

La principale indication des anti-inflammatoires non sétroïdiens et la douleur causée par l'inflammation.

L'inflammation est une réaction normale du corps humain, face à une agression : un traumatisme, une infection, un problème immunitaire...

Les AINS diminuent l’excrétion rénale de nombreux médicaments, d'où la nécessité de surveiller l'efficacité des traitements et l'apparition de symptômes suspects. Cela peut entraîner une hypoglycémie chez un patient sous sulfamides par exemples. L'augmentation du risque hémorragique est aussi à surveiller de près.

La présence d'un ulcère gastro-duodénal ou la prise d'un traitement qui pourrait en provoquer est une contre-indication. Les femmes enceintes de plus de 5 mois et les mères allaitantes ne doivent pas prendre ce traitement, à cause du temps de saignement..

Pour en savoir plus sur les AINS:


Indications
Mécanismes et modes d'action
Posologie (adulte et enfant)
Voies d'administration
Effets secondaires
Contre-indications

Toutes les antalgiques de la classe AINS


Aspirine - Acide acétylsalicylique - Salicylés
Diclofénac - Arylcarboxyliques (Voltarène)
Fénamates (Nifluril)

Oxicams

Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

  • Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles
  • L'intégrité du matériel, sa date de péremption
  • Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)
  • Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

  • Partage, sois pas radin !

    

    Contenus similaires ici ou ailleurs sur le web