Régime sans sel ou pauvre en sel ?

Il existe 2 régimes distincts en fonction des besoins du patient, ou plus exactement en fonction de son état pathologique. Dans quel cas s'applique ces régimes ?



Apport normal en sel

Rappelons que les pays industrialisés consomment beaucoup plus de sel que le reste du monde, tout comme il présente des cas d'hypertension artérielle bien plus nombreux. En effet, nous consommons entre 10 et 15g de sel par jour. Toutefois, on considère dans notre société, que la consommation de sel normale tourne entre 6 et 8 g de sel par jour, soit un tout petit peu plus d'une cuillère à café. Certaines pathologies demandent aux patients de réduire cette quantité ou même de supprimer complètement le sel.

Pourquoi s'attaque-t-on au sel ?

Le sel, de son nom scientifique "sodium", joue un rôle crucial dans l'équilibre électrolytique du corps humain. Il impacte directement le fonctionnement du système cardiovasculaire, pouvant provoquer une hypertension notamment.

Régime sans sel strict = désodé = hyposodé strict

Le patient ne consomme absolument pas de sel. Cependant, il peut consommer du sel potassium à raison de 2g/jour paximum. Aujourd'hui, le régime sans sel strict est peu precrit, et peu réalisable puisqu'il y a du sel partout. De plus, il peut provoquer une déshydratation, une hyponatrémie. Les médecins prescrivent donc plus souvent un régime pauvre en sel.

Indications, contre-indications et règles

Elles sont les mêmes que pour un régime hyposodé (cf ci-dessous).

Régime pauvre en sel = sans sel "large" = hyposodé

Contre-indications / Complications

Ce type de restriction n'est pas sans risque, pusique le sel joue un rôle important dans le fonctionnement du corps. Un régime hyposodé strict peut entraîner une déshydratation ou une hyponatrémie (déficit en sodium, cf IONO), surtout chez les personnes âgées et d'autant plus si elles sont sous diurétiques.

Indications

Sur prescription médicale, le régime hyposodé s'adresse aux personnes atteintes de :

Règles du régime pauvre en sel

Le patient doit éviter les aliments suivants :
  • Charcuterie : saucisses, saucissons, jambons (à noter qu'il existe désormais des jambons pauvres en sel, qui restent quand même très salés mais bon, c'est un progrès)
  • Certains poissons : anchois, saumon
  • Supprimer TOUS les plats préparés, sous toutes formes : surgelés, conserves, certains traiteurs, plats principaux, entrées, soupes...
  • Biscuits du commerce, surtout les cookies et autres gourmandises du même genre...
  • Biscottes
  • Viennoisieries : oui, c'est un supplice...
  • Pain (baguette, pain complet, miches... tous les pains n'ayant pas l'étiquette "sans sel"
  • Fromages
  • Gâteaux apéros : oui, c'est encore un suplice !
  • Fruits secs salés : cacahuètes...
  • Condiments / Sauces : moutarde, olives, sauce tomate
  • Eau minérales (certaines) comme l'eau de Vichy
On peut utiliser du sel de substitution, qui n'est autre que du sel de potassium.