Hypovolémie à choc hypovolémique : diagnostic, traitement


Lorsqu'elle n'est pas détectée rapidement, l'hypovolémie peut entraîner une aggravation de l'état général et engager le pronostic vital.

La volémie, c'est quoi ?

La volémie est la quantité de sang total. Le sang total est le plasma + les éléments figurés (globules etc.). La volémie moyenne est de 76 mL/kg chez l'homme, et de 66 mL/kg chez la femme. La volémie inclut donc le sang circulant (le sang qui circule dans le corps pour l'alimenter en oxygène notamment) et le sang immobile contenu dans le réservoir sanguin.

L'hypovolémie : causes et symptômes

Causes

L'hypovolémie se définit par un volume total sanguin insuffisant.

Lorsque le volume total sanguin est inférieur à la norme, on parle d'hypovolémie. Cette hypovolémie peut être plus ou moins importante. Lorsqu'elle est trop importante, elle entraîne des dysfonctionnements qui indiquent une souffrance de l'organisme :
  • Traumatismes avec lésion d'un organe qui ne peut plus assurer son rôle, impactant la volémie
  • Déshydratation et tout ce qui peut provoquer une déshydratation, comme le diabète (dans le syndrome de l'hyperglycémie osmolaire, car la polyurie non compensée par un apport hydrique entraîne une déshydratation)
  • Brûlures graves
  • Hémorragie (saignement brutal et abondant ou petit saignement sur le long terme) et toutes les maladies ou accidents pouvant causer des saignements (ulcères, anévrisme de l'aorte, varices oesophagiennes...)
  • Insuffisance rénale ou surrénale

Symptômes / signes cliniques

Le sang étant en trop faible quantité, certains organes ne parviennent plus à jouer leur rôle et les symptômes suivants apparaissent :
  • hypotension : le coeur n'a plus assez de sang à propulser dans le système cardio-vasculaire, la pression sanguine diminue, comme un jet d'eau qui ne reçoit pas assez d'eau
  • tachycardie car l'organisme, en manque de sang, accélère la circulation sanguine et donc les battements du coeur
  • hypoxémie : moins alimenté en sang, l'organisme reçoit moins d'oxygène
  • pâleur du visage et des lèvres
  • vertiges / nausées (potentiellement causés par une anémie provoqué par un saignement chronique)
  • symptômes relatifs à la cause de l'hypovolémie :
    • hyperglycémie
    • hypernatrémie
    • pâleur (saignements chroniques par exemple)
    • pli cutané persistant dans le cas d'une déshydratation

Complications de l'hypovolémie

Tout comme un véhicule qui perd trop d'essence, le corps qui souffre d'hypovolémie peut tomber en état de choc hypovolémique et même mourir si rien n'est fait à temps.

Collapsus

Le volume sanguin est devenu si faible que la pression sanguine s'effondre. Pour reprendre l'image d'un tuyau d'arrosage : s'il y une fuite d'eau quelque part , la pression à la sortie du tuyau est ridicule. Lorsque la volémie devient basse à un niveau critique, le coeur ne peut plus envoyer suffisament de sang à chaque expulsion du sang, la pression est donc très basse. Le patient frôle alors l'état de choc hypovolémique.

Choc hypovolémique

Le collapsus est un effondrement de la pression artérielle : autant dire qu'il laisse peu de temps à l'équipe médicale pour le soigner et éviter l'état de choc. En effet, lorsque la tension devient trop basse, l'organisme privée d'oxygène manifeste un état critique, appelé choc hypovolémique et se manifestant par :
  • tous les signes communs aux états de chocs :
    • polypnée : on mesure la fréquence respiratoire
    • hypoxémie : on mesure la saturation (saturation en oxygène inférieure à 90%), on pose de l'oxygène
    • hypotension : on prend la tension artérielle (souvent inférieure à 9)
    • tachycardie ou bradycardie : on mesure le pouls (souvent supérieur à 110), souvent à peine perceptible au poignet (prendre à la carotide ou en fémoral)
    • cyanose / marbrures : coloration violacée des extrémités du corps, des lèvres, ou même des genoux, causée par l'hypoxémie
    • malaise : du simple vertige au coma, en passant par l'obnubilation, l'agitation
    • hypothermie : on mesure la température, on pose si besoin une couverture de survie
  • symptômes relatifs à la cause du choc hypovolémique (hémorragie, traumatisme avec lésion d'un organe, maladie avec saignement chronique, diabète...)

Traitements de l'hypovolémie et du choc hypovolémique

Que le patient soit en "simple" hypovolémie, sans complications, ou en plein choc hypovolémique, le traitement est basé sur le même principe :
  • compenser les lacunes de l'organisme pour maintenir en vie dans un premier temps
  • traiter la cause dans un second temps

Compenser les lacunes de l'organisme

Le coeur ne plus assurer une pression artérielle suffisante, le corps ne reçoit plus suffisamment d'oxygène. Il faut donc apporter du volume, pour maintenir une volémie stable en administrant :

Traiter la cause de l'hypovolémie

Je vous invite à lire les fiches de soins des causes possibles, dans le paragraphe plus haut pour connaître leurs traitements !

Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

  • Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles
  • L'intégrité du matériel, sa date de péremption
  • Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)
  • Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

  • Partage, sois pas radin !