Hypothermie : définition, causes, traitements, urgences...


L'hypothermie fait partie des indicateurs importants, qui sont d'ailleurs souvent des indicateurs de gravité, puisqu'elle est présente dans les états de choc notamment.

L'hypothermie, c'est quoi ?

Lorsque la température du corps descend sous la norme, on parle d'hypothermie. Les normes de température dépendent des thermomètres utilisés, vérifiez donc les normes de température en fonction des thermomètres.

Elle peut être légère (entre 36 et 37°C) et bénigne ou très basse et indiquer un état grave (jusqu'à 27°C!!). Pour des raisons diverses et pathologiques, le corps ne parvient pas à maintenir une température corporelle normale. L'hypothermie est l'inverse de l'hyperthermie.

Différents stades

36 à 34°C

Cette hypothermie s'accompagne d'une pâleur, de frissons et de tremblements. Le patient est froid au toucher et peut claquer des dents.

32 à 34°C

Cet état d'hypothermie peut être confondu avec un état d'ivresse car il provoque une difficulté d'élocution et des troubles de coordination de l'appareil moteur : le patient a du mal marcher correctement.

29 à 31°C

Les pulsations cardiaques commencent à être irrégulières (arythmie) et les frissons s'estompent.

27 à 28°C

Cette hypothermie plus que sévère est insupportable pour l'organisme : le patient meurt.

Causes

Plusieurs événements ou pathologies peuvent entraîner une hypothermie. L'une des causes évidentes est l'exposition au grand froid ou au froid de façon prolongée. Il n'est pas rare pendant l'hiver que les services d'accueil accueillent des SDF en hypothermie. D'autant plus que l'alcoolisme peut engendrer une hypothermie, et malheureusement, beaucoup d'SDF boivent en excès.

Différentes causes de l'hypothermie :
  • Exposition au froid (SDF, personnes accidentées, violentées)
  • Noyade ou chute dans l'eau froide avec une exposition prolongée
  • Coma éthylique (voir ici les complications de l'alcoolisme)
  • Tentative de suicide avec mélange alcool / barbituriques
  • Etats de choc
  • septicémie

Traitements et conduites à tenir

Plus l'hypothermie est grande, plus vous devrez faire vite pour réchauffer la victime ou le patient. Le recours à la couverture de survie est de bon augure. Pensez à tout ce qui peut réchauffer :
  • fermer les fenêtres s'il fait froid dehors
  • couvrir le patient avec des vêtements chauds, des couvertures ou couvertures de survie
  • allumer ou augmenter le chauffage si besoin
  • placer des bouillottes sur les flancs du patient
Concernant les traitements médicamenteux contre l'hypothermie, il n'y en existe pas. Les traitements médicamenteux concernent uniquement les causes de l'hypothermie. Si le patient souffre d'un état de choc hypovolémique par exemple, l'équipe médicale va aider l'organisme à compenser pour retrouver des paramètres vitaux stables, par le remplissage vasculaire notamment.

Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

  • Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles
  • L'intégrité du matériel, sa date de péremption
  • Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)
  • Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

  • Partage, sois pas radin !