Etat de choc : cause, définition, symptômes, traitements...


Plusieurs problèmes de santé peuvent engendrer un état de choc. En fonction, la prise en charge du patient diffère même si les soins urgents sont similaires.

Définition

L'état de choc est une défaillance de l'organisme qui ne parvient plus à assurer une circulation sanguine correcte, engendrant un déficit d'apport en oxygène dans tout l'organisme et engageant le pronostic vital.

Cette défaillance peut avoir plusieurs causes et donc plusieurs possibilités de traitements, tandis que les symptômes sont quasiment tous les mêmes.

Causes et types d'états de choc

Il existe plusieurs causes pouvant provoquer un état de choc :

Symptômes de l'état de choc

La personne est victime d'un malaise pouvant aller jusqu'à l'inconscience puis l'arrêt cardiaque.
  • polypnée : on mesure la fréquence respiratoire
  • hypoxémie : on mesure la saturation (saturation en oxygène inférieure à 90%), on pose de l'oxygène
  • hypotension : on prend la tension artérielle (souvent inférieure à 9)
  • tachycardie ou bradycardie : on mesure le pouls (souvent supérieur à 110), souvent à peine perceptible au poignet (prendre à la carotide ou en fémoral)
  • cyanose / marbrures : coloration violacée des extrémités du corps, des lèvres, ou même des genoux, causée par l'hypoxémie
  • malaise : du simple vertige au coma, en passant par l'obnubilation, l'agitation
  • hypothermie : on mesure la température, on pose si besoin une couverture de survie

Conduite à tenir pour tout citoyen

Vous avez sûrement en tête ce "clicher" de la femme qui s'évanouit et qu'on allonge alors tout en soulevant les jambes. Hé bien ça marche ! C'est même une pratique tout à fait adaptée dans certaines situations d'urgence avec hypotension. Voici les gestes que tout le monde peut faire lorsqu'une personne se trouve en état de choc :
  • si vous n'êtes pas en milieu hospitalier : appeler le 15
  • personne consciente : (voir ici comment savoir si une victime est inconsciente) allonger la victime sur le dos et lever ses jambes, ce qui stimule la circulation sanguine et permet de mieux alimenter le corps et le cerveau en oxygène
    • faire boire de nombreuses et petites quantités d'eau
  • personne inconsciente : installer la personne en PLS.
  • personne en arrêt cardiaque (absence de respiration) : pratiquer un massage cardiaque
  • si choc hémorragique : stopper le saignement par un point compressif
  • si la température est basse : couvrir la victime

Traitement en milieu hospitalier ou par le SAMU

Le traitement dépend en partie de la cause de l'état de choc. Ainsi chaque état à un traitement spécifique : Dans tous les cas, le traitement par l'équipe médicale consistera à réduire l'hypovolémie, traiter les urgences les plus graves (ACR =arrêt cardiorespiratoire, hypothermie sévère, hyperthermie sévère) :

Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

  • - Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles
  • - L'intégrité du matériel, sa date de péremption
  • - Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)
  • - Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

  • Partage, sois pas radin !