Antalgiques


Il existe de nombreux antalgiques, avec des modes d'action différents. Chacun est utilisé dans un contexte médical précis. En fonction de l'intensité de la douleur, les antalgiques utilisés sont plus ou moins puissants. On distingue les antalgiques par paliers eux-mêmes subdivisés en différentes classes ou familles d'antalgiques. Chacune des fiches suivantes décrit les indications, mécanismes et modes d'action, voie d'administration, effets secondaires, posologie, dosage, contre-indications pour chaque classe d'antalgiques.

Les paliers d'antalgiques

Palier 1 : antalgiques périphériques - douleur faible à modérée
Anti-inflammatoires Non Stéroiens (AINS)
Aspirine - Salicylés - Acide acétylsalicylique
Diclofénac - Arylcarboxyliques (Voltarène)
Fénamates (Nifluril)

Oxicams
Non-morphiniques

Paracétamol (Doliprane, Efferalgan, Dafalgan)
Noramidopyrine
Palier 2 : antalgiques centraux faibles - douleur modérée à sévère
Codéine
Tramadol
Morphine
Palier 3 : antalgiques centraux forts - douleur sévère à très sévère
Morphine
Fentanyl
Phénopéridine
Alfentanil
Sufentanil
Nalbuphine
Bupremorphine
Naloxone

Pour tout soin infirmier, appliquez les règles essentielles à savoir :

  • Vérifier la prescription médicale, l'identité du patient, les contre-indications éventuelles
  • L'intégrité du matériel, sa date de péremption
  • Les règles d'hygiène élémentaires (lavage des mains, ports des gants, asepsie...)
  • Lisez les transmissions avant le soin et faites vos transmissions après.

  • Partage, sois pas radin !